New York en 4 jours : Itinéraire et bons plans ! (Jours 1 & 2)

New York, c’est 8,6 millions d’habitants, une superficie de 1 214,4 Km²5 arrondissements et une place dans le palmarès des plus grands centres financiers et culturels du monde. Souvent considérée d’ailleurs comme « la capitale du monde », elle est tout du moins la plus grande ville des Etats-Unis d’Amérique.
New York ou « La grosse pomme », rime avec culture, tourisme, éducation, finances, technologie, mode. La ville qui ne dort jamais à de quoi donner le vertige !
Alors par où commencer lorsqu’on y a jamais mis les pieds et que l’on rêve de visiter cette ville aux mille possibles ?

Vue de Manhattan depuis le Rockfeller Building à New York
C’était mon rêve d’aller explorer les recoins de cette ville mythique et crois-moi qu’en l’espace d’un (long) week-end, je n’ai pas chômé ! C’est avec plaisir que je te partage du coup dans cet article un condensé d’idées et de bonnes adresses pour un itinéraire sur 4 jours, basé sur mon expérience et mes coups de coeur, afin de rentabiliser ton temps et ton argent au maximum !

Allez, profite de la visite 😀

JOUR 1 : Samedi, ambiance « village » et leçon culturelle

 

–  MATIN  – 

Arrivée à Time Square lors de mon voyage à New York 6h30 : Arrivant à New York avec le bus de nuit depuis Montréal (trajet d’environ 8h), je suis déposée à la gare routière « Port Authority bus terminal » à deux pas de Time Square. J’en profite donc, les yeux encore à moitié collés après une courte nuit, pour me jeter dans le bain direct et faire un saut rapide à la place la plus mythique du pays.
Et je ne suis pas déçue. A cette heure-ci, il n’y a vraiment pas grand monde à Time Square et l’on peut en profiter pour prendre ses photos tranquille sans qu’il y ai 500 touristes au m².

Notre fameux effet Wahou est au rendez-vous, devant la grandeur et la décadence de ces écrans géants omniprésents tout autour de nous. Cependant c’est encore plus impressionnant la nuit, j’y retournerai donc plus tard. Je me rends d’abord à mon hôtel pour y déposer mes affaires et me mettre à l’aise.

💡 Logement :
J’ai séjourné au « Broadway Hotel n Hostel », super bien situé sur Manhattan dans l’Upper west side, soit à 2 blocs de Central Park. Je vous le recommande, il était propre et calme, dispose d’une bagagerie sécurisée, d’une kitchenette pour se faire à manger et le personnel y est agréable. Il ressemble plus à un hôtel qu’à un hostel, mais propose tous les services et un panel d’activités comme le font les auberges. J’avais pris une chambre de type dortoir à deux lits twin, et j’ai eu la chance d’être seule les deux premières nuits avant qu’une autre fille arrive pour la troisième nuit.

Je suis surexcitée à l’idée de commencer mon exploration de cette ville de tous les possibles. Les yeux encore bouffis, je m’équipe de mon sac à dos, mes baskets, mon guide et mon appareil photo et c’est parti pour 4 jours intenses !

Je descends un peu Broadway avenue à pieds avant de reprendre les transports jusqu’à Time Square (deuxième passage). Je me balade un peu dans le quartier aux devantures extravagantes et aux shops mythiques comme les boutiques M&M’s et Reese’s, où je suis certaine que je vais pouvoir acheter des souvenirs pour toute la clique.

 

Idée de balade à New York pour un court séjourPuis je descends à Greenwich Village pour une balade du quartier proposée par mon Lonely Planet (Lien pour te procurer ce fantastique guide complet et bien pratique qui tient dans la poche 😉 ).
Ce quartier est tellement adorable ! Bourré de charme et à l’ambiance village comme son nom l’indique, avec ses maisons et son architecture qui font penser à Londres, ça a été un véritable coup de coeur.

.
Ses nombreux pubs et ses petits cafés discrets et branchés sont l’endroit parfait pour débuter la journée avec un bon café (ou une bonne bière, chacun son truc, je ne te jugerai pas).
On est plongé directement dans une carte postale de New York devant les façades typiques avec leurs escaliers en échelles comme on peut le voir à la télé ! 😀

 

.
Cette balade nous fait découvrir le quartier depuis West Village en nous montrant des sites mythiques et des emblèmes télévisuels comme le perron de Carry Bradshaw ou encore l‘appartement de Friends, jusqu’au Washington Square Park et son arche rappelant l’Arc de Triomphe ainsi que la New York University (NYU) juste à côté.
On remarque au passage des petites pépites comme la Jefferson Market Library ou encore le Christopher Park et son monument faisant honneur à la communauté LGBT dans ce quartier si emblématique.
(A savoir : Toutes les balades proposées par le guide se font aussi bien à l’endroit qu’à l’envers.)

 

 

–  APRES MIDI  – 

balade dans les rues de ManhattanJe me dirige ensuite un peu plus bas pour découvrir le quartier de Soho à l’ambiance populaire ultra sympa où l’on y trouve des regroupements de communautés comme à Little Italy ou Chinatown. De quoi vous sentir dépaysé d’un quartier à l’autre. Un voyage dans un voyage quoi.

Outre les nombreux musées à visiter si le temps vous le permet, Soho est aussi l’endroit rêvé pour le shopping des bohèmes chics à la recherche de boutiques originales et de cafés stylés.

Il y a aussi des vendeurs dans les rues installés à de petits stands façon vide-grenier où l’on peut y chiner un peu de tout, des bijoux fait main aux collections de scripts cinématographiques sous reliure. L’ambiance y est vraiment super cool et décontract’.

Durant mon séjour, j’ai eu la chance de tomber en pleines festivités dans une rue animée du quartier par une grande foire où s’enchaînaient les stands de street food et de produits manufacturés en tout genre.

💡 Déjeuner sur le pouce :
Je finis ma visite du quartier par une pause déjeuner dans un restau asiat de Chinatown où je mange bien pour pas cher. Je ne me souviens plus du resto exact mais qu’on se le dise, tu auras l’embarras du choix pour manger pour pas cher dans le quartier !

 

 

.
Je remonte ensuite au niveau de la Sixième Avenue et de la 53ème rue pour apprécier une visite de l’incontournable MoMA (Museum of Modern Art) dont l’entrée est gratuite le vendredi.
Autrement, le ticket coûte 25$. Le bâtiment lui-même est très beau.
Tu auras l’occasion d’y voir de nombreuses collections ponctuelles et permanentes, ainsi que des oeuvres monumentales des plus grands artistes de l’histoire comme Claude Monet ou Picasso pour ne citer qu’eux.

Visite du MoMA à Manhattan
Retour à l’Hotel en milieu d’après midi pour faire mon check in et troquer mes chaussures de ville pour mes baskets car mes pieds sont déjà en feu.

Musée Guggenheim à New York bon plan visite gratuitePuis je me rends au Musée Guggenheim de l’autre côté de Central Park pour profiter du créneau de visite gratuite du Samedi de 17h45 à 19h45 (Tarif standard : 25 $).

Avec stupeur, je découvre l’immense queue des radins – je préfère nous appeler les « dénicheurs de bons plans » – qui contourne tout le bâtiment et fait presque le tour du pâté de maison. L’info n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Mais l’attente en valait la peine.

Personnellement, même si l’architecture du musée elle-même valait la peine d’être vue, j’ai été un peu déçue par la visite dont j’attendais peut être mieux, ou plus en termes d’oeuvres à voir. J’étais donc contente de ne pas avoir payé l’entrée. Je ne suis pas une experte de musée ni même une grande fan, alors ce n’est que mon humble avis.

Note : Même si l’entrée est gratuite, il est bon voir recommandé de faire une donation, généralement à hauteur d’1$, au risque de te faire mal voir par les employés à l’entrée et de passer pour le plus gros rapiat de la terre…

–  SOIR  – 

Je rentre à mon hôtel à la tombée de la nuit en faisant un petit tour par Central Park autour du grand lac central qui offre de belles vues sur le parc et la ville en arrière-plan. Mais je ne souhaite pas m’y attarder seule de nuit et je ne te le conseille pas non plus. Question de bon sens.

Visite à Central Park, New York

Je m’arrête par un (super)marché sur Broadway en contrebas de mon hôtel où je fais le plein de fruits et m’achète quelques bricoles à grignoter à l’hôtel en guise de repas du soir.

Plus tard, je ressors en quête d’un bar où l’on y joue du vrai jazz new yorkais. Suivant les conseils de mon guide, je retourne à Greenwich Village, car c’est apparemment là que j’aurais le plus de chances de trouver mon bonheur.
Je trouve le petit bar « Mezzrow » bien coolos dont l’entrée est digne de la prohibition et à l’ambiance feutrée. Je paye 23 $ pour mon entrée et un cocktail maison délicieux.

Ici, c’est un peu comme un temple des connaisseurs de Jazz. La musique est leur religion, tout le monde écoute avec attention la musique parfois relaxante, parfois entrainante du groupe d’Afro Américains qui se produit ce soir-là.
Cependant petit bémol, le bar est tout petit et malheureusement je n’ai pas bien vu la scène car l’espace à l’avant est restreint aux gens ayant réservé à l’avance (et sûrement payé plus cher). Mais l’acoustique est top et il y a de quoi y passer tout de même un bonne soirée.

 


.

JOUR 2 : Dimanche, de Harlem à Brooklyn, il n’y a qu’un pont !


Le dimanche, c’est le jour des marchés. Renseignez-vous sur les différents marchés à visiter ici et là et organisez votre journée ou votre week end en fonction des différents horaires – Attention à prévoir les marges pour vos déplacements dans la ville qui est quand même énorme.

Le dimanche, c’est aussi le jour du seigneur et… des messes. De Gospel notamment.

–  MATIN  – 

Vue de Manhattan depuis Central parc
Je commence ce deuxième jour tout en douceur par une balade bucolique dans le plus célèbre parc urbain du monde, Central Park.
Alors soyons clairs, ce Park est IMMENSE (340 hectares, soit 3,41 km²). Si tu souhaites le visiter entièrement, cela te prendrait probablement la journée !

 

 

newyork-itineraire-voyage-central-parcDes balades, des sentiers de course à pied, une location de barque sur les lacs, des statues (celle de Alice au pays des merveilles notamment), les Strawberry Fields dédiés à la mémoire de John Lennon, des guinguettes où s’arrêter pour se rafraichir, un zoo, des musées… ce parc est magnifique et offre tellement de choses à voir !
Mais aussi d’activités auxquelles participer si tu es de passage à New York pour du plus long terme.
Le plus simple selon moi si l’on a peu de temps, est de louer un vélo pour pouvoir en voir le plus possible tout en profitant du cadre.

–> Le saviez-vous ? Central Park a été le premier parc public américain entièrement conçu par l’homme. Voici un petit article sympa que j’ai pu lire sur le blog de  frenchdistrict.com : 10 fun facts à propos de Central Park. 

.
Qui dit jour du seigneur, dit GO direction le quartier de Harlem pour assister à une messe Gospel dans l’une des églises traditionnelles ou modernes du quartier.
Je ne te le cache pas, il est possible que l’on te refuse l’entrée dans certaines d’entre elles, peut-être parce que tu n’es pas noir(e), ou plus probablement parce que les locaux nous voient comme des touristes en quête d’une attraction locale sans pour autant respecter la culture et les croyances des afro-américains (plus probable dans le cas où vous êtes un groupe de plusieurs personnes, gros appareils photo au cou).
Je dis cela car c’est ce qui m’est arrivé pour une église sur les deux que j’ai essayé.

quartier de Harlem à New York

Au delà de l’endoctrinement religieux auquel on pourrait croire de prime abords, je trouve que ces messes ont quelque chose de magique.
Les gens sont heureux, ils chantent de tout leur coeur des chants entrainants et inspirants. C’est une véritable ode au seigneur mais plus encore, à la vie, au respect et à la tolérance. Ça change de nos cérémonies religieuses, pour ce que j’en sais – et je m’excuse auprès des offensés.
Harlem est le quartier de prédilection pour assister aux messes Gospel, mais vous pourrez trouver votre bonheur ailleurs également et notamment à Brooklyn.

Suite à ce moment qui m’a presque émue aux larmes mais qui a empli mon coeur de joie, je continue ma visite du quartier en suivant l’itinéraire proposé par mon guide, et qui me fait découvrir le petit marché de souvenirs « Malcolm Shabazz Harlem Market »  ou encorel’Apolo Theatre, illustre salle de spectacle très réputée du quartier de Harlem et symbole de la musique noire américaine.
J’en profite également pour faire un tour au Studio Museum in Harlem, un musée dédié aux travaux issus ou inspirés de la « culture black ». L’entrée y est gratuite.

 

Et pour compléter cette partie de journée riche en histoire noire-américaine, je tombe en plein le jour de la African American Day Parade, un défilé haut en couleur célèbrant les origines et l’héritage culturel de la communauté afro-américaine. Si ça c’est pas du hasard de folie !

A mon retour d’Harlem, en redescendant vers l’Upper West Side, je passe par la Columbia University. Fondée en 1754, elle est l’un des plus anciens établissements d’enseignement supérieur aux États-Unis et fait partie du groupe de l’Ivy League regroupant les huit universités les plus anciennes et les plus célèbres du pays. 

 

.
Et un peu plus bas que l’Université, tu passeras devant la superbe Cathédrale St John the Divine, qui mériterait un petit coup de nettoyage ma foie, mais qui vaut le coup d’oeil ! 🙂 

Cathédrale St John the Divine, New York
Cathédrale St John the Divine

–  APRES-MIDI  –

South Street Sea Port, New York
Petite pause à l’hôtel sur le chemin du retour puis direction South Street Seaport et ses quais aménagés au sud de Manhattan, proche du Brooklyn Bridge.

J’espérais y trouver des affaires en or au TKTS kiosque (disponible aussi à Time Square mais plus prisé).
Je t’invite fortement à allez checker par toi-même de quoi il s’agit si tu es fan de comédie musicale ou es intéressé(e) d’aller en voir une à prix cassé : ce service, disponible aussi sous forme d’application mobile, propose des discounts très intéressants sur des shows de Broadway et Off-Broadway pour le jour même ou le lendemain.

Pour cause d’organisation dans mon planning millimétré, je n’ai pas cédé aux offres disponibles à ce moment-là.

Je remonte jusqu’au mythique Brooklyn Bridge dont je fais la traversée à pieds pour en savourer délicieusement chaque point de vue sur la grosse pomme et l’East River. J’adooooore tellement. Ce pont, on le voit en photo de fond d’écran, en carte postale ou encore encadré dans un tableau ! Pouvoir le fouler est un véritable symbole, une consécration pour chaque voyageur, aventurier ou touriste qui se respecte.

Vue sur le Brooklyn Bridge depuis South Street Seaport  newyork-itineraire-voyage-brooklyn-bridge

Vue du haut du pont de Brooklyn

De l’autre côté du pont, bienvenue dans Brooklyn. Ce quartier à lui-même vaut la peine de s’y aventurer pendant plusieurs jours. Les nouveaux restaurants, magasins, cafés et bars changent sans arrêt le paysage urbain. Ici aussi, on retrouve un peu cette ambiance britannique avec ses immeubles aux briques rouges alignés contrastant avec les bâtiments de style colonial non loin.

 

 

–  SOIR  – 

A la tombée de la nuit, je me dirige vers les quais pour profiter de la vue 4* sur Manhattan depuis la Brooklyn Heights Promenade qui longe l’East River. Un souvenir unique et une belle occasion de prendre de superbes clichés de la Grosse Pomme au coucher du soleil.

 

 

En contre-bas, on aperçoit les terrains de sport aménagés sur les quais, des espaces verts et des coins pour pique niquer et même… faire des barbecues ! Ça me rappel le bon temps des barbecues publics en Australie. La nostalgie me prend devant ce panorama qui s’y prête si bien.
Je descends au plus près de la rivière et me prends une glace au petit kiosque, avant de m’installer à une table, à côté de new yorkais célébrant leur soirée en famille autour du barbecue électrique, vue sur les buildings tout illuminés du quartier des finances de l’autre côté de la rivière.

Ma soirée n’est pourtant pas finie. « La ville qui ne dort jamais ». A cet instant l’expression prend tout son sens. En rentrant vers le métro, j’aperçois des festivités au pied du pont de Brooklyn, où s’agitent des guirlandes lumineuses et des gens qui prennent la parole au micro, devant une assemblée décontractée, assise ou allongée dans l’herbe, bière et snacks en main.

 

 

! AVIS AUX AMATEURS DE PHOTO !

Il s’agit d’une exposition photo – gratuite (donation appréciée) – et originale, puisqu’elle a lieu dans des containers (vous savez, les gros containers transportés par bateau) !
« Photoville » aura lieu cette année du 13 au 16 septembre et à nouveau du 20 au 23 septembre 2018.
Toutes les infos sur cette manifestation originale et hyper cool ici: http://photoville.com.
Tu y trouveras aussi bien des activités, des workshops, des expositions intérieurs et extérieurs, un beer garden mais aussi les tentes Laica et Adobe !
Le paradis des artistes en herbe ou confirmés !

Epuisée par ce deuxième jour, je rentre à mon hôtel pour une courte nuit de récupération avant de renchainer le lendemain.

— La suite du City Trip arrive bientôt dans un second article, abonne-toi pour le recevoir avant tout le monde 😉 —