Patagonie : Rencontre avec le grandiose Perito Moreno

Le Perito Moreno est un glacier qui fait partie du parc national de Los Glaciares situé dans la Cordillère des Andes en Patagonie. Et ce monstre de glace est sans aucun doute une des choses les plus impressionnantes que j’ai pu voir de ma vie… C’est ce que j’aime appeler l’effet Wahouu !! Une claque de voyage qui vous met K.O tant l’expérience vécue est inimaginable.

Bienvenue en Patagonie !

argentine-glacier-perito-moreno

Cette région tant particulière de l’Amérique du Sud, à l’extrême sud du continent, est partagée par le Chili et l’Argentine.
Mais c’est du côté Argentin qu’il faudra passer pour accéder au Perito Moreno.

Cette région à de quoi faire perdre la tête. Véritable territoire de grandeurs, les extrêmes s’y opposent. D’un côté, ce sont les plaines arides (la Pampa) qui s’étendent à perte de vue et où les moutons sont rois.
Et non loin de là, dans les hauteurs des Andes, s’élève le champ de glace sud Patagonie, la 3e plus grande calotte glacière au monde après l’Antarctique et le Groenland.

Départ de El Calafate.

El Calafate est un bon point de départ pour partir à la conquête du parc national de Los Glaciares. En effet, située non loin du champ de glace, dans la province argentine de Santa Cruz, la ville est connue pour être la porte d’entrée du parc.

Le taxi est un choix plus avantageux si l’on est plusieurs (On peut aussi chercher d’autres personnes pour compléter le taxi). Nous avions payé 1200 pesos le taxi pour 4 personnes soit 300 pesos / personne contre 450 pesos / personne pour le bus. Le mieux étant de chercher son taxi la veille et de le réserver pour le lendemain si l’on souhaite s’y rendre tôt le matin.

Comptez une vingtaine d’euros pour l’entrée au parc national et plus ou moins une heure de trajet.

Le parc national de Los Glaciares

20170102_103810.jpg

Ce parc est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et abrite de nombreux lacs et glaciers dont le fameux Perito Moreno. La constante évolution du paysage de glace de ce glacier qui se termine dans le lac Argentino en fait un lieu très prisé pour le tourisme.

Ici, pas de randonnée sur glace (celle-ci a récemment été interdite pour cause de dégradation du glacier) ni de chemins difficiles pour accéder au spectacle. Le site est accessible à tous, même aux personnes à mobilité réduite. Et ce grâce aux passerelles et balcons aménagés tout au long de la promenade panoramique située sur la rive du lac, en face du géant de glace.

20170102_110304

Je vous promets que le spectacle vaut le détour !
La promenade vous emmène à la rencontre du glacier en vous offrant un point de vue incroyable, juste en face, à ce qui semble être seulement quelques mètres de distance du mur de glace.

Sachez toutefois qu’ici, les distances sont disproportionnées. Le mur qui se dresse en face de vous ne fait pas 5 mètres de haut, ni 20, ni même 50, mais bien 60 mètres ! (Imaginez avoir un immeuble de 22 étages en face de vous). Et cela n’est que la partie émergée,  visible, puisqu’il mesure en réalité presque 200 m de haut !

Rien que son front glacière s’étend sur 5km de distance. Mais c’est une totalité de 30 kilomètres de long qu’il faut compter, et une surface de 250 km² ! Difficile de réaliser l’ampleur de cette merveille de la nature lorsque l’on s’y trouve confronté. Je peux vous garantir que l’on se sent tout petit à ce moment là…

20170102_111546

L’une des particularités de ce glacier est qu’il s’agit de l’un des trois seuls glaciers de Patagonie qui ne soit pas en recul, c’est à dire qu’il avance constamment, d’environ 2m par jour, soit 700m par an. Il en perd donc tout autant dans le lac. Et ce phénomène est absolument hallucinant.
Des morceaux de glace se détachent de la paroi à l’endroit où le mur atteint ce que l’on appelle le point de rupture. C’est à dire qu’il ne peut pas s’étendre plus loin à cause de sa structure et des forces qu’il exerce entrainant une pression qui provoque la rupture de la glace.

Les morceaux qui se détachent provoquent des craquements intenses dont les sons se répercutent dans la vallée et nous parviennent comme de véritables explosions lorsqu’ils touchent l’eau.
Lorsque l’on entend ce bruit, il est donc déjà trop tard, le temps de tourner la tête et l’on s’aperçoit que le morceau est déjà dans l’eau (de la même manière que le tonnerre).

Prévoyez large pour votre visite, car il est difficile de se lasser du spectacle. On pourrait rester là des heures durant, dans la sérénité des lieux, face à cette merveille de la nature qui vous arrache une larme au passage tant l’émotion est forte.
On se sent un peu privilégié à cet instant, de pouvoir être le témoin de l’évolution permanente de cette nature si singulière et grandiose à la fois. On ne peut pas s’empêcher de braquer sa caméra sur le mur de glace, dans l’attente du prochain morceau qui tombera, provoquant les grosses vagues qui tiennent à l’écart les bateau en contrebas.

Perito Moreno vue d’en bas

Il est possible de s’approcher du glacier en bateau, en payant un tour auprès du parc national. Les tarifs varient en fonction des formules. Mais c’est un moyen pour sûr très efficace pour se rendre bien compte de la hauteur du géant lorsque l’on se retrouve face à sa paroi de 60 mètres.

IMG_20170104_210104_279

 

Fouler le géant

Si vous souhaitez vivre l’expérience incroyable du trekking sur glacier, il est toujours possible de le faire sur le glacier Viedma par exemple. Je n’ai pas pu vivre cela mais mes amies Gaëlle et Anne Laure avec qui je voyageais l’ont fait et peuvent dire que ce souvenir les aura marquées à jamais tant l’expérience est unique.
Viedma est le 2ème plus grand glacier du parc national Los Glaciares après le glacier d’Upsala et se situe plus haut dans la chaine glacière, proche de la ville d’El Chalten, toujours du côté Argentin de la Patagonie.

22289667_1580754711947992_8029525306211438744_o
Glacier Perito Moreno – Photo : https://www.gaellecourty.com/
23550956_1623170107706452_4609256840405067484_o
Glacier Viedma – Photo : https://www.gaellecourty.com/
23551051_1623170111039785_1406717758947172484_o
Glacier Viedma – Photo : https://www.gaellecourty.com/