Morgane, trouver l’amour en voyage, ça n’arrive pas que dans les films.

DSC_0272

C’est lors de mon passage au Cambodge il y a bientôt un an que je rencontre Morgane, jeune suissesse pétillante de 26 ans qui voyage en solo en Asie, et avec qui j’allais passer une semaine sur les îles paradisiaques de Koh Rong.

Morgane s’est lancée dans ce qu’elle appelle un grand voyage en visant plus ou moins une année, ne sachant pas combien de temps ses économies allaient lui permettre de rester. Elle avait pour but de vadrouiller en Asie du Sud Est et tenait absolument à passer par la Nouvelle Zélande.

Lorsque je l’ai rencontrée, elle avait déjà 2 mois e voyage derrière elle. Elle avait commencé par 1 mois en solo avant de rencontrer Marco et ses amis en Thaïlande. Ayant eu un coup de cœur pour le français, elle a changé ses plans et s’était décidée à les suivre dans le sud du pays puis en Birmanie. Ils ont finalement voyagé ensemble pendant 1 mois et demi. Puis Marco arrivait à la fin de son voyage et a dû rentrer en France.

Elle m’avait raconté son histoire qui m’avait touchée et m’expliquait qu’ils allaient se retrouver très vite car Marco avait décidé de revenir la rejoindre pour continuer leur idylle au paradis. J’ai pris plaisir à la suivre après notre séparation grâce aux réseaux sociaux, et espérais sincèrement que ça allait marcher pour elle et son couple.
Car en voyage, ce n’est jamais évident de savoir si une histoire va durer une fois sortie du rêve.

Aujourd’hui, Morgane et Marco sont toujours ensemble, et tout juste rentrés… en Suisse ! Où ils se réhabituent à la vie « normale » et ont de nouveaux projets à deux.
Elle revient pour nous sur son incroyable expérience :

DSC_0398


Pourquoi ce voyage ?

« Ça faisait longtemps que je pensais à partir mais il y avait toujours quelque chose qui me retenait… Donc quand finalement j’ai fini ma formation de dessinatrice en bâtiment, que je n’avais plus de copain, plus d’appart, plus de voiture (plus d’attaches quoi…) je me suis lancée!
L’Asie m’a toujours interpellée, j’avais déjà visité une partie de la Thaïlande en vacances avec ma famille lorsque j’avais 15 ans, je voulais en voir plus.
Pour la Nouvelle-Zélande, la majeur partie de la famille de mon beau-père vit là-bas et j’y allait souvent enfant, c’est donc principalement pour ça que je voulais y retourner. Le voyage en solo s’est un peu imposé, car je me suis dit que si je devais attendre de trouver quelqu’un qui avait les mêmes envies que moi au même moment et ben je serais jamais partie 😂! Sinon oui premier grand voyage en solo, mais j’ai pas mal voyagé avec ma famille lorsque j’étais enfant/ado. »

.

Question budget, comment finançais-tu ce voyage d’un an ? Avais-tu l’intention de travailler en route ?

« J’ai eu de la chance, car ma formation se finissait en août 2015 et mon employeur à accepté de me garder jusqu’à Noël. Cela m’a permis de mettre de l’argent de coté, qui en plus de mes économies ont permis mon voyage autours du monde. Je pensais me la chiller en Asie, puis bosser un peu en Nouvelle-Zélande (Helpx ou Woofing), mais finalement mon budget était assez conséquent pour que n’ai pas besoin de le faire. Marco quand à lui a bossé pendant un mois dans une ferme de cerises grâce à son working holiday visa. (Les suisses n’ont pas le droit au WHV pour la Nouvelle-Zélande). »

.

La rencontre … :

« Je suis tombée sur lui au bord d’une piscine à Pai, au nord de la Thaïlande.
Quelques jours après lui et ses potes partaient de là et allaient faire le sud de la Thaïlande… et il m’a demandé de le suivre.
J’ai hésité car à la base je voulais rester plus longtemps à Pai pour faire du yoga et ensuite aller en Birmanie avec une copine. Je me posais aussi la question de si je voulais vraiment déjà me mettre à suivre un garçon alors que dans ma tête je voulais rester libre… finalement je me suis dit aller pourquoi pas en suivant mon instinct (qui est plutôt fiable en fin de compte *rires*). »

.

Comment as-tu vécu la séparation ?

« La séparation a été difficile pour moi car de un, Marco rentrait et je ne savais pas quand on allait se revoir, et de deux tous ses potes rentraient aussi en même temps ou partaient ailleurs… du coup je me suis retrouvée d’un coup très seule!
On avait passé de très bon moments ensemble et j’étais déjà amoureuse de lui mais je n’osais pas encore me projeter à fond dans cette histoire, de peur de souffrir ou de regretter ou je ne sais pas quoi d’autre.
Quand il est parti il m’a dit qu’il allait tout faire pour revenir au plus vite, dans sa tête c’était clair et net! Dès la première semaine de son retour en France il a fait les comptes, réglé ce qu’il avait à régler et m’a dit qu’il serait de retour 2 mois plus tard.
Du coup j’ai fait mes deux petits mois de voyage solo entre Cambodge, Laos et Thaïlande et quand il est revenu on a fait la Malaisie, Singapour, et l’Indonésie. Puis un visa run au Timor leste, retour à Bali puis on s’est envolé pour la Nouvelle-Zélande où on a passé nos 4 derniers mois de voyage.
On s’était acheté un van qu’on a retapé (chez mon oncle qui vit là-bas) et on a visité l’île du nord pendant environ 2 mois.
Ensuite, on a fait l’île du sud où Marco a notamment fait la cueillette des cerises pendant un mois. »

.

Qu’est-ce que le fait d’être en couple a changé à ton voyage ou ta façon de voyager ?

« Une présence rassurante à tout moments et un appui non-négligeable dans les périodes plus difficiles. En revanche moins de rencontres spontanées, les gens ont « peur de déranger » un couple, mais pas toujours quand même 😊. Sinon ma manière de voyager n’a pas vraiment changé, on a continué à prendre les transports locaux et à aller là où on voulait quand ont voulait. Marco m’a apporté de la confiance et m’a permis de faire plus et mieux que si j’avais été seule. Je sais que nous sommes très chanceux aussi, car nous avons la même manière de voyager et de découvrir. Nous n’avons pas du nous sacrifier ou faire des compromis pour l’autre. »

DSC_0847

Qu’est-ce que t’as apporté ce voyage ?

« C’est une question difficile, mais je pense que je suis devenue plus patiente et calme (intérieurement). Ce voyage m’a fait mûrir, j’ai gagné de l’expérience de vie et de la confiance en moi. J’apprécie de petites choses qui étaient banales pour moi auparavant. Je suis globalement plus sereine et très heureuse 😊. »

.

Plus grosse galère de voyage ?

« Je me suis cassé le pied au Cambodge (forcément Marco n’était pas avec moi à ce moment) 😂 , j’ai eu une période où je me suis sentie vulnérable et très loin de mes proches. En y repensant, je préfère ça que de me faire voler mes papiers ou ma CB 😊. »

.

Ton meilleur souvenir ?

« Il y en a plein! Mais disons : Acheter un vieux van en Nouvelle-Zélande (350’000 km au compteur), alors que nous avions zéro connaissances en mécanique, et le réaménager pour en faire notre première maison à deux, puis ensuite voyager à travers tout le pays. Ça fait beaucoup de bons souvenirs, d’engueulades et de moments inoubliables. 😂 »

.

Anecdote insolite ?

« Je pense que nous sommes les pros du visa run. A peine deux semaines après s’être rencontrés on se lançait déjà dans notre première mission à travers la frontière Thaïlande-Malaisie, avec pour but de revenir en Thaïlande le jour-même! Ces petites courses aux visas nous auront emmené jusqu’au Timor-Lesté et même à Sydney pour une nuit pour ma part! De très bons souvenirs avec le stress/angoisse de savoir si ont va vraiment pouvoir passer la douane même si on sait que tout est en règle… Normalement. »

.

Vous venez tout juste de rentrer. Où en êtes-vous, comment vivez-vous ce retour ? Tes/vos futurs projets ?

« Nous avons atterris chez moi en Suisse. Marco est venu s’installer avec moi. Nous avons fait un passage d’une semaine à Paris où j’ai enfin rencontré sa famille et ses amis. Maintenant les choses sérieuses reprennent, on cherche tous les deux du boulot en Suisse. Nous sommes rentrés avec un sentiment d’accomplissement et aucuns regrets. Pour le futur on envisage un voyage en Asie centrale, mais pas tout de suite. »

.

Un mot pour résumer ton aventure ?

« Un seul? Waoooooooouw!!! »

DSC_0554