Voyager : Seul, en couple ou entre amis ?

20160223_132751

De quelque manière que ce soit, voyager est une expérience unique et extrêmement bénéfique.
Les avantages que l’on en tire sont nombreux, différents et parfois complémentaires, selon la manière dont on décide de vivre cette aventure.
Alors, allez-vous voyager seul, avec votre moitié, ou avec un ami ? Faisons le point sur ces trois situations !

J’ai eu la chance de pouvoir vivre mes voyages de ces trois manières. En couple pour mon premier voyage pendant 9 mois de PVT en Australie, puis en solo pendant 6 mois en Australie et Asie du sud est, et enfin, avec ma meilleure amie en Amérique latine pendant 2 mois. Basé sur mon expérience personnelle, voici ce qui selon moi, diffère le voyage en solo, du voyage en couple, ou encore entre amis.

 

 Le voyage en couple :

IMGP0210 (2)

Aahh l’amour… rien de tel qu’un voyage pour sortir de la routine et donner un peu de piment à votre relation ! Si l’expérience vous excite, sachez qu’il n’y a rien de tel pour tester votre relation. Car dans un voyage, il y a des hauts et des bas. Et s’il peut tant renforcer les liens qui vous unissent, il peut aussi les détruire ! Alors on dit souvent que le couple survit à un voyage longue durée, il peut survivre à tout !

Positifs :
Inutile de préciser qu’en voyageant en couple, c’est sûr, on est jamais seul. Et on est sur d’avoir de l’attention et du réconfort au quotidien. Qui plus est, avec votre âme sœur, vous aurez un allié de taille durant votre aventure. Vous aurez toujours quelqu’un sur qui compter, quelqu’un que vous connaissez bien, quelqu’un de confiance, qui sera aussi votre ami, votre confident, votre travelmate, avec qui vous partagerez de nombreux délires.
Vous affronterez main dans la main les galères de voyage, les coups durs, le manque de la famille ou des proches. Vous pourrez vous soutenir mutuellement et être une aide précieuse pour l’autre. Comme par exemple, si vous perdez un jour votre carte bleue et que vous n’avez plus de moyens de payer quoi que ce soit, ou admettons, si vous vous retrouvez avec une jambe dans le plâtre suite à un petit accident…vous serez bien content de pouvoir compter sur votre âme soeur qui sera là pour vous aider et vous remonter le moral !
De plus, il est bon de pouvoir se reposer sur l’autre de temps en temps lors d’un long voyage. Notamment lorsque l’on est soumis à la fatigue aussi bien physique que nerveuse, et que l’on a parfois la flemme d’organiser les prochains jours ou de réserver les prochains hotels. A deux, on peut se relayer, se partager les tâches, bref, s’épauler.
Enfin, en couple, on fonctionne en équipe, on peut être un vrai moteur pour l’autre et le pousser à faire des choses dont il ne se serait sans doute pas senti capable de faire seul et inversement.
Le voyage pour permettra alors d’apprendre à mieux vous connaître, à vivre ensemble et à vous adapter l’un à l’autre. Vous serez témoins ensemble de magnifiques paysages qui vous laisseront tous deux bouche bée et vous vivrez des choses exceptionnelles qui vous rapprocheront d’avantage.

Négatifs :
Cependant, voyager en couple, il faut en être conscient, relève parfois d’une véritable épreuve de vie. Et il faut être prêt à mettre en danger son couple. Car le voyage, ce n’est pas que du bonheur tous les jours. Il bouscule les habitudes. Et autant il vous rapproche dans les bons moments, autant il peut vous séparer dans les pires.
Sachez que vous serez constamment ensemble, l’un sur l’autre, H24, d’où le risque de s’étouffer. Vous vous retrouverez parfois dans des situations inconfortables ou gênantes, du fait du manque d’hygiène, de confort, d’espace, d’argent, de sommeil… Et vous serez sujet au tourbillon d’émotions qu’il procure, qui peut être parfois bien difficile à gérer.
Ainsi, le stress sera parfois au rendez-vous, tout comme l’anxiété, etc… Autant de variables qui pourront être source de tensions et de disputes. Autant de variables que l’on retrouve dans la vie de tous les jours sauf que là, elles sont provoquées plus rapidement.
A deux, cela veut dire qu’il faut parfois faire des compromis ou des sacrifices. Lorsque l’un veut aller visiter tel endroit, mais que l’autre préfère aller là. Lorsque lui voudra aller faire de l’escalade dans les montagnes, tandis qu’elle souhaitera rencontrer les éléphants.
Vous aurez surement moins de flexibilité à deux que tout seul, vous vous tiendrez peut être plus à votre planning et tiendrez moins compte des opportunités que vous aurez en cours de route.
A deux, il y a aussi le risque de s’enfermer dans sa relation au détriment des rencontres. Parce que, tout simplement, vous serez bien ensemble, et n’aurez besoin de personne d’autre pour vivre votre idylle.
Enfin, je dirais que le fait de pouvoir se reposer sur l’autre est tant un avantage qu’il n’est un inconvénient. Car comptant sur l’autre pour faire le boulot, cela vous empêchera parfois d’aller au bout de vous-même et de dépasser vos propres limites.

 

Le voyage entre amis :

DCIM101GOPROG0320073.

Le voyage entre amis n’est au final pas si différent du voyage en couple. (Hormis les bisous et les papouilles au quotidien certes…). Car c’est un voyage où l’on est accompagné, et où l’on peut compter sur l’autre. Cela fait du bien d’avoir quelqu’un que l’on connait bien avec soi. Le voyage sera l’occasion de vous rapprocher et de partager encore plus de choses, en comptant les souvenirs que vous aurez en commun et dont vous aurez plaisir à vous remémorer au fil des années.
Cependant là aussi, on traverse ensemble les bons comme les mauvais moments, et il faut être averti du risque que votre amitié ne ressorte pas indemne d’un voyage en commun. Il faut alors bien choisir son partenaire de voyage. Évitez de proposer à vos amis dont vous savez pertinemment que certaines manies ou habitudes vous agacent, même si vous les aimez beaucoup, car ces défauts seront amplifiés durant le quotidien du voyage !

Entre amis, il est plus facile qu’en couple de prendre un peu de distance quand on sent que c’est nécessaire. En effet parfois, cela peut faire du bien de prendre un break de temps en temps, et de se séparer le temps d’une activité ou de quelques jours. Accepter de vivre des choses séparément pour ne pas avoir à faire de compromis. Pour prendre de l’air et du recul, et revenir plus en forme, avec la sensation (que vous n’aurez plus éprouvé depuis un certain temps) que cette personne vous a manqué !
Mais dans les deux cas, la clé du succès surtout, c’est de se parler. Se dire quand ça ne va pas, et pourquoi ça ne va pas. Être franc l’un envers l’autre.

 

Le voyage en solo :

20160304_135658 (2)

Il ne faut pas avoir peur du voyage en solo. Car en réalité ce qui fait peur, c’est l’inconnu. Une fois le 1er pas franchi, le reste suit tout seul !
Cette expérience force à nous pousser dans nos retranchements, à sortir complètement de notre zone de confort et à dépasser nos limites, car on se jette seul dans l’inconnu. Il faut affronter la peur de la solitude pour apprendre à mieux se connaître soi-même et à mieux cerner nos envies et nos besoins. Car d’une certaine manière, le voyage, c’est aussi un voyage de l’âme. En prenant le temps de se recentrer sur soi-même, on apprend à s’écouter. Le voyage peut servir à prendre du recul et faire le point sur sa vie, ses projets, son futur.
Et comme le dit l’adage, il faut apprendre à être heureux seul, avant de l’être avec quelqu’un.

Positifs :
D’abord, en voyageant solo, on peut se permettre d’être égoïste. De ne penser qu’à soi et ses envies. Aller où l’on veut, quand on veut, et avec qui on veut. De changer de plans au dernier moment, de réajuster son itinéraire en fonction des rencontres que l’on fait et des gens que l’on décide de suivre. Et donc d’être plus flexible.
Seul, on ne se limite pas. On peut accepter n’importe quelle opportunité, accepter d’oser des choses auxquelles on aurait peut-être jamais pensé. Parce qu’on a personne d’autre à qui penser et à faire rentrer dans l’équation. Les coups de tête sont possibles !
En voyageant solo, on ne peut compter que sur soi-même. Et sur sa propre débrouillardise. Le voyage nous pousse à développer une capacité d’adaptation, et de meilleure organisation.
Paradoxalement, en étant seul, on rencontre plus de gens qu’en voyageant avec quelqu’un. Tous les voyageurs vous le diront, on est jamais vraiment seul. Car on se force plus à aller vers les autres si l’on ne veut pas se retrouver sur la touche. Et si ce n’est pas vous qui faites le premier pas, ce sont les autres qui viendront vers vous en vous voyant seul ! On apprend donc à devenir plus ouvert, moins timide ou introverti.
Et parlons un peu de l’apprentissage des langues étrangères ! Rien de mieux que le voyage en solo pour ça, car si l’on ne veut pas parler français, il nous suffit d’éviter les français, tout simplement. Vous pourrez progresser plus rapidement en côtoyant des gens qui parlent la langue qui vous intéresse. (D’ailleurs on dit bien souvent que le meilleur moyen d’apprendre une langue étrangère, c’est de sortir avec un étranger ! A bon entendeur.. )
Enfin, les voyageurs solo créent en général plus facilement et rapidement des liens avec les autres. Car on a pas d’allié avec soi. On vit alors pleinement les moments avec les gens que l’on rencontre en chemin, on se crée des souvenirs avec eux. Et tout va plus vite. Les liens sont plus forts, car on partage tant d’émotions avec des gens qui n’étaient que des inconnus il y a quelques jours/heures/minutes de cela.

Négatifs :
Bien sur, c’est vrai qu’il y a aussi des aspects plus négatifs au voyage en solo.
Notamment le fait d’être dépendant de certains vrais coups durs. Parfois, il peut arriver d’être contraint de devoir rentrer chez soi quand c’est trop grave et qu’on ne peut compter sur personne de confiance.
Lors des petits coups de blues on aura parfois le sentiment d’être vraiment seul.
De plus, on aimerait bien pouvoir partager certains bons moments avec de vrais amis ou une personne qui seront là près de nous pour s’en souvenir encore longtemps ensemble.
Le voyage en solo est fatiguant. Car on est tout seul pour tout organiser et réserver.
Et il est sentimentalement très épuisant, on vit les montagnes russes émotionnelles. On est content de rencontrer plein de gens, mais quelle douleur que sont les au-revoir lorsque l’on s’est attaché à ses gens qui sont devenus nos travelmates pendant quelques temps. Et avec qui on a parfois créé de vraies amitiés. On se retrouve alors à nouveau seul. A devoir recommencer de zéro avec de nouvelles personnes sans arrêt et recréer de nouveaux liens en se représentant de la même manière et en ayant toujours les mêmes conversations au début. A terme, cela devient pesant je dois avouer.

B

Bilan

P1050411

Je dirais qu’il n’y a pas de manière de voyager meilleure qu’une autre. Chaque expérience est différente. Tout dépend donc de ce que vous cherchez.
Le voyage en solo est cependant selon moi l’expérience la plus épanouissante et profonde sur le plan personnel. C’est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie. Comme un challenge qu’on se sent fier d’avoir su relever, une fois rentré ! Il booste notre confiance en nous sur le long terme car on est fier d’avoir su se débrouiller seul. Et on se dit qu’on peut appliquer ceci dans notre vie de tous les jours pour relever tous les défis !
Le voyage en couple ou entre amis amène à renforcer les liens qui vous unissent vous et votre partenaire, à mieux vous connaître, et à faire confiance. Il a l’énorme avantage de vous faire vivre des choses exceptionnelles ensemble, qui resteront de mémorables souvenirs que vous partagerez en rentrant et aurez plaisir à vous remémorer sur le long terme.

Et vous que préférez-vous ? N’hésitez pas à me donner votre avis sur votre propre expérience ! 😉