2 semaines à Cuba – Itinéraire et bons plans

img_20161118_192730

Cuba. Une destination qui a de plus en plus le vent en poupe depuis quelques années. Sa popularité croît rapidement auprès des touristes désireux de gouter à l’exotisme des caraïbes et de se confronter à la chaleur et la gentillesse du peuple cubain, avant que les choses ne changent trop vite suite au récent retrait de l’embargo américain.

C’est par Cuba que nous commençons moi et mon amie notre voyage en Amérique latine. Nous avions prévu plus ou moins deux semaines pour découvrir l’île, ou du moins une partie.
Car Cuba, d’une superficie de 110 860 km² et longue de 1 250 km, est un endroit qui requiert du temps pour bien le découvrir. Ici les moyens de transport sont rudimentaires et surtout, il n’existe pas de bus de nuit. Ce qui complique considérablement les déplacements sur l’île et fait perdre un peu de temps car il faut prévoir une journée pour bouger entre les principales villes.

Nous nous sommes donc concentrées sur la partie ouest de l’île. En commençant par la capitale La Havane, puis Vinales à l’ouest, en revenant sur Trinidad plus à l’est, et enfin Playa Giron avant de remonter sur La Havane pour y boucler notre boucle.
Certes, Cuba sera pour beaucoup synonyme de belles plages paradisiaques. Mais nous n’avons pas souhaité faire de ce séjour un séjour farniente et vacances all inclusive.
Nous avons voyagé à Cuba en tant que backpackers, ce qui inclus la notion de voyager en mode économique, en sac à dos, à la découverte de plusieurs endroits à caractères différents pour avoir un bon aperçu de l’île malgré la brièveté du séjour. Le but étant aussi de nous plonger dans la culture locale en partant à la découverte du peuple et de son histoire.
Si vous aussi prévoyez un séjour à Cuba, voici peut-être quelques idées tirées de cet itinéraire qui vous aideront à définir le vôtre.

sans-titre

 

1er contact : La Havane.

Je pense que rien ne peut vraiment préparer au choc du premier contact avec Cuba.
Étonnante, troublante, émouvante, déstabilisante, La Havane est à l’image du reste de l’île, elle ne vous laissera pas indifférent ! Que vous aimiez ou non, car certes un peu dure au début, elle finira par vous séduire c’est sûr.
Ici, on perd tous ces repères d’occidentaux, on oublie tous les concepts et préjugés que l’on pourrait avoir à son propos, et on se laisse aller par une ambiance, un charme et une personnalité unique au monde…

img_20161121_123512

Nous sommes restées 4 jours à La Havane. Afin surtout de nous imprégner de l’esprit cubain au cœur même de la capitale. Et pour cela, il n’y a pas mieux que de se balader dans les quartiers de la vieille Havane. Être le témoin de scènes de vie tout ce qu’il y a de plus banal de cette population si démunie et constater que le bonheur est une notion tellement relative. S’enivrer des odeurs qui sortent de chaque « cafeteria », se laisser aller en entendant les musiques qui retentissent dans chaque rue, rythmant ainsi la vie des habitants…
Ici, prendre son temps est le maître mot.

img_20161119_071548

Ce quartier, délabré mais doté d’une architecture incroyable, est un véritable musée à ciel ouvert, preuve d’un pays économiquement pauvre mais culturellement riche. Ici, c’est comme si le temps s’était arrêté au lendemain de guerre il y a soixante ans de cela. Les bâtiments sont restés abimés, les rues sont défoncées, les voitures sont toutes d’époque. S’ajoute à cela le fait qu’internet est quasi inexistant sur l’île, qu’il n’y ait pas de panneau publicitaire électrique, pas de marques de vêtements connues ou de magasins internationaux. Le temps s’est véritablement figé ce qui amplifie d’avantage le choc culturel.

A La Havane, vous pourrez visiter plusieurs musées comme celui de la Révolution ou celui des beaux-arts de Cuba. Vous pourrez aussi découvrir l’art des cigares en visitant les fabriques de cigares.
Le centre de la ville est également intéressant. Baladez-vous dans les petites ruelles près du port et passez par la Plaza Vieja, magnifique. Découvrez les différentes églises et basiliques qui se cachent dans le quartier. Perdez-vous au gré des nombreux petits marchés couverts aux mille senteurs, cachés dans l’enceinte de bâtiments en ruine.
Nous sommes également allées à la plage « Mar Azul » qui fait partie des plages de l’est de la capitale et qui fût notre première sur l’île, sympa mais quelque peu touristique. Accessible en 20min de bus pour 1 CUP soit quelques centimes d’euro.

p1070908p1070887p1070902-2

Nous nous sommes promenées le long de l’avenue Malecón le soir, et dans le quartier plus moderne du Vedado en journée où nous avons pu voir l’université de La Havane. N’hésitez pas à voir plusieurs quartiers de la ville pour vous rendre compte des différentes architectures comme celui du Miramar, et à pousser jusqu’à la Plaza de la Revolución.
Il est aussi sympa de prendre un Ferry (pour la modique somme de 1CUP) pour se rendre de l’autre côté du bras de mer, à Casablanca, où l’on peut grimper jusqu’aux pieds du Christ perché sur la colline, qui offre une jolie vue sur la ville. On peut alors se balader sur les hauteurs de ce quartier atypique pour y voir plusieurs monuments ainsi que le fort El Morro.

p1070839

Pour sortir le soir, de nombreuses options s’offrent à vous, que ce soit dans le quartier touristique où les soirées dansantes ne manquent pas sur les roof tops des hôtels ou rythmées par des groupes en live dans les restaurants, ou que ce soit dans les quartiers populaires qui vous ouvrent les portes de leurs clubs et boîtes de nuit. On nous avait conseillé le club 1830 en bord de mer où nous n’avons malheureusement pas pu aller faute de temps, mais parait-il que l’ambiance y est.. déjantée!

img_20161121_125038

A ne pas manquer ♦ : Danser la salsa à l’hôtel Florida, si vous voulez être sûr de passer une bonne soirée dansante, accompagné(e) par de vrais cubains !
Coup de ♥ : Nous avons séjourné au sympathique Backpacker Ilé Aché franco-cubain géré par Sylvain, Salomé et Rico, qui ne manquent pas de bons et honnêtes conseils et vous feront vous faire sentir comme chez vous ! Ambiance auberge espagnole garantie dans ce qui est l’un des rares backpackers de La Havane et de Cuba !

 

S’échapper en pleine nature : Viñales

Allez hop, fini la pollution et l’agitation de la capitale, on part s’enfoncer dans ce qui est surement la plus belle partie de l’île (région de Pinar del Río) avec ses campagnes verdoyantes de palmiers et plantations diverses (canne à sucre, coca, café…) et ses reliefs karstiques qui me font penser à la Baie d’Along terrestre au Vietnam.
Ici on plonge à la découverte de l’artisanat local des plantations, du travail fermier, de la vie rurale encore plus archaïque qu’à La Havane –> Attention vous êtes prévenus, retour au temps des calèches et des chevaux !

p1070943

Ici, la principale activité est de profiter des balades à cheval dans les campagnes. Comptez en général 5CUC/heure et un tour de 4h – Mais pour vous dire qu’il est possible de s’en sortir pour moins que ça, nous avions réussi à trouver un tour sans passer par un quelconque intermédiaire pour 8CUC les 4h.. (dans tous les cas, fuyez lorsque vous entendez parler d’un tour à 40CUC les 4h comme en a été victime un ami rencontré plus tôt à La Havane !!! #truestory).
Ces tours incluent systématiquement la visite d’une ferme de Tabac avec explication du processus de fabrication, d’exploitation et de commercialisation. Et possibilité de les acheter sur place, directement chez les producteurs, ce qui veut dire aussi, libres de nicotine. N’hésitez pas à marchander les prix.
Vous passerez également par une ferme de production de café, ainsi que par l’étape réjouissante de la dégustation de rhum !

Dans la même région, il vous est possible de découvrir des grottes dans les environs, mais aussi de partir en balade à vélo, ou en escapade organisée pour rejoindre les plages du nord (dont notamment Cayo Levisa la plus connue).
Nous sommes restées à Vinales 2 jours et demi (au lieu d’1 1/2 prévu à la base, pour cause de problème de taxi qui ne s’est pas pointé).

p1070979

Nous en avons profité pour prendre le temps de prendre notre temps, et surtout nous avons profité de l’occasion de pouvoir venir travailler avec les locaux qui nous ont fait la balade à cheval la veille !
Gaëlle mon amie leur ayant demandé s’il serait possible de venir le lendemain matin de la balade, les assister et les voir dans leur travail  avec les chevaux puisqu’elle adore ça. Ils ont accepté sans problème, nous voilà debout à 7h du matin, les baskets dans le purin et les mains dans les céréales !
Ils ont été très cools avec nous, il faut dire que le rythme de travail cubain n’est pas harassant ! Ici c’est systématiquement « un qui travail, les autres qui regardent ! »
C’est alors que nous avons pu assister à l’intervention du vétérinaire sur quelques chevaux et à la préparation des fers à cheval par un véritable maréchal ferrant au beau milieu des champs et bois cubains. En somme, nous avons juste aidé à préparer la nourriture des chevaux et tenté d’aider à les ferrer.. mais nous avons surtout eu le droit à une balade à cheval privée ! Ce fût une expérience bien sympathique 🙂

♦ : Ne pas manquer la Casa de la Musica derrière la place centrale ! Idéale pour vous laissez aller à la salsa avec les locaux toujours enclin à vous apprendre !
: Faites un tour au restaurant Da’Tuty situé dans la rue principale. Géré par Tuty, un cubain adorable qui parle français, qui n’hésite pas à vous aider ou vous donner de bons conseils (il nous a personnellement bien aidé lorsque nous nous sommes retrouvées à la rue suite au lâchage du taxi !!) De plus, la nourriture y est bonne et abordable.

 

Rencontrer l’art et la culture : Trinidad

Après un trajet de 8h en Taxi collectivo depuis Vinales, nous voici à Trinidad pour découvrir celle qui semble être selon les guides de voyage la plus jolie ville de l’île de par son étonnante rénovation et conservation. Bien entendu, ici aussi nous pouvons voir les traces d’un passé tumultueux au sein de certaines rues, mais il semblerait que cette petite ville ai su s’en sortir mieux que les autres, et soit dotée d’un charme tout particulier et d’une tranquillité apaisante.
Cependant le soir venu, il est bien sur possible de trouver l’animation nocturne digne de la joyeuse Cuba.
Nous avons passé ici 2 jours et 3 nuits.

En journée, rien de mieux que de flâner dans les rues pour explorer la belle cité, emprunte d’un gout certain pour l’art. En effet, de nombreux musées s’offrent à vous, dont quelques uns sont gratuits ou ne coutent vraiment pas cher, pour la plupart relatifs à l’art (peintures, sculptures). Il y a également de nombreux magasins d’artisanat local où vous pourrez vous laisser séduire par de belles robes brodées main, ou vous exclamer devant de supers tableaux représentant la vie cubaine et l’étrange relation cubano-américaine.

img_9636
Photo de Gaëlle

Il est aussi possible de grimper dans la tour de deux musées dont je ne me souviens plus des noms, qui font office de miradors et offrent une belle vue sur la ville jusqu’à la mer.
Nous sommes aussi allées à la plage « Playa Ancon », la plus renommée car la plus jolie. Et pour le coup, vraiment jolie ! Moins touristique, cocktails pas chers à siroter tranquillou sous son palmier ou en se trempant dans l’eau chaude des caraïbes…
Pour s’y rendre, prendre un taxi pour quelques CUC ou louez un vélo pour la journée ! (balade d’une quinzaine de kilomètres).

p1080028-2

Le soir, vous pouvez vous rendre au Mirador en haut de la colline qui surplombe la ville pour assister au coucher de soleil sur la mer et avoir une vue panoramique non seulement sur la ville mais aussi les montagnes environnantes.
P.S : Ne faites pas comme nous en vous y prenant à la dernière minute, comptez bien une demie heure de montée au moins, et vérifiez bien l’heure du sunset !!
Pour faire la fête, vous pouvez notamment vous rendre à la Casa de la Musica sur la place principale (Nous l’avons moins aimé que celle de Vinales à cause de son agencement façon « théâtre »)

img_9682
Photo de Gaëlle

♦ : Nous avons séjourné à la Casa Monserrat tenue par Dallaine et Antonio, où l’habitation était excellente avec le petit patio en haut, et nos hôtes très gentils avec leur petite fille trop choupie ! On ne peut que vous les recommander.
: Ne manquez pas l’EXPERIENCE cubaine insolite et unique en son genre !!! La discothèque Ayala qui n’est autre qu’une boîte de nuit dans une véritable grotte (qu’il est possible de visiter en journée en passant) !!

 

Ne pas partir sans faire une plage magnifique : Playa Giron 

Playa Giron qu’est-ce ? Où est-ce ? C’est un petit endroit non loin de Playa Larga, qui nous a été recommandé par un touriste habitant l’île depuis quelques temps ainsi que d’autres touristes rencontrés à Trinidad.
Changement de plan total : Nous avons laissé tombé Varadero, où nous voulions aller initialement – poussées par l’enthousiasme général pour cet endroit qui doit sûrement être le plus touristique de l’île grâce à sa belle plage de sable fin et d’eau turquoise – pour nous tourner vers Playa Giron. Moins touristique, plus authentique, de belles plages promises, et de beaux poissons.
Attention, à l’arrivée à Playa Giron, attendez-vous à un sentiment d’arriver au bout du monde, ou du moins de l’île. Ce patelin n’a clairement rien de fou. Il n’y a pas grand chose à faire, mais cet endroit est parfait si l’on veut se mettre au calme et s’isoler, tout en se plongeant au coeur de la vie locale.
Pour ce qui est de la plage, il faut apparemment s’éloigner de la première plage principale sur laquelle on tombe quand on arrive depuis le village, car celle-ci comporte un espèce de barrage anti-vagues à une cinquantaine de mètres de la plage. Ce qui gâche un peu la vue… Il suffit alors juste de marcher quelques mètres de côté, ce que nous n’avions pas fait car nous étions arrivées un peu tard, épuisées par un loooongg trajet pour arriver ici.

20161113_133857

: Caleta Buena : C’est en réalité l’INTERÊT de venir jusqu’à Playa Giron. Il s’agit d’une plage à 9km de là, où l’on paye 15 CUC/ journée pour avoir accès à l’endroit qui est « protégé » (d’où le prix). Cela inclus un buffet à volonté le midi et les boissons à volonté toute la journée (cocktails compris :D). C’est certes touristique mais tout est relatif, il n’y a pas beaucoup de monde vu la situation isolée de l’endroit. Et l’endroit est vraiment beau, avec cette grande piscine naturelle formée par les roches, où l’eau y est limpide comme de l’eau de source, parfait pour une séance de snorkelling, et même de diving si l’envie vous prend (centre sur place).

p1080013

A savoir :
VISA pour Cuba : Pour vous rendre à Cuba, vous aurez besoin, en plus de votre passeport à jour, d’une carte de séjour valable 30 jours à partir de votre arrivée sur l’île et utilisable jusqu’à 6 mois après son émission. Cette carte est obligatoire et à demander à l’avance. Elle n’est valable que pour une entrée à Cuba. Possibilité de la commander par internet. Prix : environ 25 € par personne.