Les Visayas : Malapascoua Island, l’île des requins renards

Les Visayas, c’est toute cette partie centrale des Philippines regroupant tout un tas d’îles plus ou moins grandes, dont Cebu l’île principale.
C’est ici que je vais passer toute la deuxième partie de mon trip aux Philippines. En me baladant d’îles en îles.

20160318_153733
J’atterris d’abord à Cebu City, qui est un peu comme la réplique de Manille… en plus petit. Tout aussi bordélique, sale et surpeuplé. Aucune raison de s’y attarder.
Une fois arrivée, je trouve mon hostel après avoir payé une fortune le taxi. Puis en m’installant dans le dortoir, je découvre que mon gel douche s’est ouvert et toute la poche basse de mon sac en est imprégnée. –‘ Super journée. (Je rappelle l’épisode de l’avion quasi loupé, sans compter que je suis encore malade).
Je suis un peu au plus bas à ce moment-là. D’autant plus que le wifi est pourri comme à peu près partout ici. On oublie alors le skype remonteur de moral avec les proches.

Heureusement, je retrouve le sourire après m’être mis un bon coup de pied aux fesses en allant parler avec les gens de l’hostel avec qui je finis par passer finalement une très bonne soirée.
Celle-ci débute « grâce » à un jeu d’alcool organisé par les ladies boy complètement déjanté(e)s tenant l’hostel.
Puis on est un bon petit groupe formé complètement par hasard à sortir tous ensemble dans un club de Cebu blindé de ladies boy. C’était sympa et plutôt drôle. Ce qui est moins drôle en revanche, c’est ce petit groupe d’enfants que l’on voit dormir dans la rue à même le sol entassés les uns avec les autres…

Un français et un italien du groupe nous motivent à aller à Malapascua Island avec eux le lendemain, une petite île au nord de Cebu. Je n’ai pas de plan vraiment défini, et pour une fois je décide de me laisser guider à suivre des gens avec qui je m’entends bien pour passer quelques jours au sein d’un groupe.

20160316_150832

On se retrouve alors le lendemain avec Matthéo l’italien ainsi qu’un petit groupe d’amis mexicains très sympas.
On s’entasse tous dans un mini van qui nous conduit au port au nord de l’île. Ça nous paraît être un trajet qui dure des heures et des heures car le chauffeur récupère et dépose des gens au passage à droite à gauche dans les petits villages sur le trajet.
Puis on prend un bateau pour rejoindre Malapascua où l’on s’installe dans un petit B&B où on paye que dalle le logement.

20160317_103441 20160317_100739

Je passe quelques jours sur cette petite île charmante au sein de ce petit groupe que j’aime bien, entre plage et restos. Comme notamment ce superbe resto italien qu’on nous avait conseillé où ils font des pizzas géantes à tomber par terre. On était tous au paradis. Car on ne peut pas dire que les pizzas soient le fort des Philippines, ni même de l’Australie !

20160316_204158

L’île a une ambiance plutôt cool. La plage principale est un peu touristique et compte quelques resorts mais c’est quand même plus que supportable, il n’y a vraiment pas beaucoup de monde, et surtout, une fois passé le bord de mer, on est plongés dans le petit village qui habite l’île.
C’est très atypique, on passe par un dédale de minuscules ruelles où l’on croise quelques « shops » (magasins) à même les maisons des locaux. Les coqs sont partout à chanter à tue-tête.
Il y a les quelques places du village avec quelques boutiques également, une petite boulangerie, ainsi que des jeux qui s’y tiennent le soir venu. Comme notamment le bingo, et autre jeux de paris d’argent. C’est un enfant qui manage les paris et l’argent, il ne doit pas avoir bien plus de 12 ans. Les garçons du groupe se prennent au jeu et parient avec les locaux. C’était sympa.

20160316_222921 (2) 20160316_221356

Le lendemain, trois des mexicain(e)s partent pour leurs cours de plongée, ce pourquoi ils étaient venus ici. La spécificité de cet endroit, c’est qu’en plongée, on peut y voir les requins renards par dizaines, et nager avec eux !
Avec les autres non plongeurs, on les accompagne profitant d’un petit tour en bateau gratuit et d’une petite session snorkelling.