Dernière semaine en Australie, direction Melbourne et la Great Ocean Road !

20160223_134148

 

Ce dernier trip s’est décidé un peu (Ok, vraiment !!) à l’arrache. Je souhaitais en fait aller à Melbourne pour ma dernière semaine depuis longtemps déjà, sauf qu’après avoir trouvé mon job à Sydney où je ne gagnais pas des masses, je m’étais dit qu’il serait sans doute plus sage de rester là jusqu’à mon départ pour l’Asie.
Mais c’était sans compter sur la proposition d’Irène la française avec qui j’avais partagé ma chambre pour quelques jours en arrivant à Manly.

C’était peut-être deux semaines avant mon départ du pays, elle me propose de faire un dernier roadtrip à Melbourne et la Great Ocean Road avec elle.
Elle le propose également à Camilla notre roomate anglaise. Car on s’entend bien avec elle, et que ce sera aussi sa dernière semaine en Australie, comme moi, on part en même temps.
Je n’hésite pas longtemps avant de craquer à la perspective de ce dernier roadtrip entre filles pour voir la ville qui manquait à mon palmarès, ainsi que l’un des plus beaux sites d’Australie. On part alors une semaine plus tard, le vendredi matin du 19 février.

20160210_210816

La journée du départ fût disons-le… épique ! On se réveille en mode comateux avec Camilla, après seulement une petite sieste plus qu’une bonne nuit de sommeil, résultats de notre soirée d’adieux. On range en vitesse nos dernières affaires à 5h30 du matin, pour être au Ferry à 6h et quelques où nous attend Irène.
La situation de précipitation et l’euphorie liée à ce voyage imprévu nous rend hystériques, on ne peut pas s’empêcher de rigoler, jusqu’à ce que Camilla tombe nez à nez avec son ami le cafard venu lui dire au revoir sur le coin du lit.
Là, c’est le drame, la panique laisse vite place à un fou rire de débiles qui réveille toute la chambre puis tout le backpack puisqu’on ne peut pas s’arrêter de rire comme deux adolescentes dans les couloirs courant avec toutes nos affaires les yeux encore collés.

On arrive tant bien que mal dans le ferry en rejoignant Irène. Puis, dans le train allant vers les aéroports de la ville, on se rend compte qu’aucune de nous ne savait précisément à quel aéroport nous devions nous rendre, le domestique ou l’international.
Pour un vol à Melbourne, même si la réponse parait évidente, nous avons quand même réussies à nous tromper en allant à l’international. Ne me demandez pas pourquoi. –‘
Après un petit stress, nous arrivons tout de même rapidement au bon aéroport.

 

En arrivant à Melbourne, c’est le choc thermique, on se prend 10 degrés de moins qu’à Sydney. Et le temps pluvieux qui nous a accueillies ne nous a presque jamais vraiment lâchées de tout notre séjour.
Il était midi et quelques, et nous n’avions aucun hébergement réservé pour le soir-même. Nous avons donc galéré un peu à chercher entre couchsurfings, appels désespérés à des amis, et hostels hors de prix, pour finalement abandonner et prendre un des rares backpackers disponibles avec dortoir de 16 personnes à 40$/nuit, autant dire le backpacker le plus cher de l’histoire (en tout cas qu’il m’a été donné de faire en Australie).

On visite Melbourne durant le week-end, avec au programme, monuments, marche, et beaucoup de restaus !!
On a même vu les pinguins de St Kilda ! Trop choux !!


On découvre les marchés de Melbourne et de Saint Kilda un quartier plus au sud. Et bien sûr l’incontournable en étant à Melbourne, on part à la traque des rues des Tags !!
Ces rues sont de véritables musées à ciel ouvert. Théâtre de l’expression de nombreux artistes de rue.

Le soir même de notre arrivée, on rencontre Anton, un grecque avec qui nous avons la possibilité de faire la Great Ocean Road étant donné qu’ils louent une voiture avec son ami espagnol Ivàn et prévoient de la faire aux mêmes dates que nous.
Le contact passe bien, il n’a pas l’air suspect, c’est parti, voilà que notre road trip sur la Great Ocean Road (GOR) est organisé !

Le samedi soir se tient dans la ville une White Night, événement annuel réputé qui consiste à passer une nuit blanche dans la ville si on le souhaite, entre concerts et événements culturels dans les rues ou les monuments. Anton et Ivan se joignent à nous. Ce fût une soirée sympathique à déambuler dans les rues et entrer dans la bibliothèque en pleine nuit pour voir un spectacle de projections lumineuses. On finit la soirée tous ensemble dans un bar-club bonne ambiance à ciel ouvert blindé de monde.

20160221_014100

Le dimanche, les garçons viennent nous chercher avec la voiture de location. Et là, chargées de toutes nos affaires de camping, nous découvrons que nous allons devoir faire ce roadtrip de 3 jours tous les 5 à bord… d’une FIAT PUNTO !!
Comment vous dire qu’on a d’abord cru à la blague avant de nous lancer dans un tétris haut niveau pour tout faire rentrer dans le pot de yaourt (la voiture). Et tout était tellement bien imbriqué en occupant tous les espaces que l’on ne pouvait plus bouger d’un pouce à l’arrière ! Ce fût plutôt comique une fois la phase de surprise et de choc passés.

DCIM102GOPROG1113352.

DCIM102GOPROGOPR3445.

La Great Ocean Road est sans doute la route la plus célèbre d’Australie, et est même classée parmi les plus belles routes au monde. Longue de 243 km, elle longe l’océan au sud de Melbourne en allant vers l’ouest en direction d’Adélaïde.
Ce qui fait notamment de cette route sa réputation, sont les quelques points de vue époustouflants dont les Twelve Apostles (Les Douze Apôtres – Le plus connu) constitués de falaises et de formations rocheuses causées par l’érosion des roches par l’océan. Ces sites sont aussi caractérisés par leur grandeur impressionnante nous donnant l’impression de nous sentir tout petits.

On a notamment fait un pique-nique sur la plage des Twelve Apostles.

Nous nous sommes aussi arrêtés par une petite plage de galets trop marrante.

P1050914

DCIM102GOPROGOPR3417.

On a aussi pu plonger dans ce décors de carte postale à Loch Ard Gorge.

Mais cette route est aussi l’une des rares occasions d’apercevoir des koalas dans leur milieu naturel. Car en effet, hormis à quelques endroits sur cette route, il n’y a presque que sur Magnetic Island au large de la côte nord est qu’il est possible de les voir en liberté. Nous en avons donc bien profité en les observant et en les cherchant dans les arbres façon « cache-cache ». Trop choux !! Mais il est vrai qu’ils ne font pas grand-chose hormis dormir et manger… perchés sur leur branche.

P1050896 P1050904

Ah pour l’anecdote, à un moment, on décide de s’arrêter quelque part où il est possible de se baigner. Mais en galérant à trouver l’accès à l’endroit, on tombe dans la propriété d’un australien qui nous a entendu « roder » sur ses plates-bandes alors qu’on a simplement fait demi-tour.
Ce dernier a alors commencé à nous prendre en chasse au volant de son bolide, en klaxonnant et accélérant en notre direction, sur le coup, on a pas mal flippé et le groupe était séparé entre « non vas-y fonce accélère !! » et « mais t’es fou arrête stoooop !! »
Finalement, plus de peur que de mal, l’Australien nous a engueulé un ptit coup puis est reparti chez lui.

 

Pendant trois jours, nous avons beaucoup ris, nous avons campé, nous avons fait un superbe feu de camp avec des allemands rencontrés au camp site, nous nous sommes fait pris en chasse par un fou, nous nous sommes baignés, nous en avons pris plein la vue avec de splendides paysages, nous avons bien mangé, mais nous avons aussi traqué les kangourous, koalas et autres kakatoès. Ces trois jours intensifs furent forts en émotions.

20160222_152639 20160222_210923

DSCF3056 (3)
Le retour s’est fait dans les temps pour rendre la voiture de location. Nous avons dis au revoir à nos compagnons de voyage. Puis nous avons profité de la dernière journée de Camilla sur Melbourne avant son départ en allant faire un tour au grand Melbourne Museum. Très intéressant.

Le soir, on retrouve mon ami belge Alex avec qui j’avais fait le trajet Airlie Beach – Brisbane et qui avait passé Noël avec nous. Nous faisons la fête ensemble avec ses amis pour la dernière soirée de Camilla en Australie.
Pour ma dernière journée à Melbourne, on va faire un tour du côté de Brighton Beach, voir les fameuses cabanes colorées.

Ce fût une superbe dernière semaine en Australie, pleine de surprises et de rebondissements comme on les aime. Et je remercie vivement Irène de m’avoir embringuée là-dedans, car j’aurais regretté de ne pas vivre ça avant de partir !! 😉

DSCF3230

Je rentre enfin à Manly Beach où je retrouve mon auberge de jeunesse pour une toute dernière soirée bien entourée avant de prendre mon avion le lendemain qui m’emmènera à Singapour pour un court stop avant… Les Philippines !!

 

L’Australie, c’est fini !
Retrouvez mon bilan de cette année chez les Kangous dans le prochain article 🙂

Dora.