A la découverte des Kimberleys, un mini road trip dans le road trip !

Après Broome, nous avons filés avec Roxane et Antoine (souvenez-vous, « Les crabes ») direction Derby, petite ville aux portes des Kimberleys, située à deux heures de Broome.

Nous avons remarqué qu’ici les paysages n’étaient pas les mêmes que jusqu’à présent. Ils sont plus tropicaux. Les routes sont bordées de forêts clairsemées de Baobab (oui oui, des Baobab en Australie !) et de palmiers. Bien que toujours très secs, ces paysages se révèlent durant la saison humide où tout devient vert et reprend vie. Nombreux sont alors les cascades et les points d’eau.
Mais la faune aussi n’est plus la même. A partir d’ici, nous entrons sur le territoire des crocodiles. D’eau douce ou d’eau de mer, ils sont présents quasiment partout. La baignade est interdite en mer et indiquée lorsqu’elle est sûre en eau douce.

A Derby nous sommes allés jeter un œil à la « Boab Prison Tree », un gros baobab qui servait de prison dans les années 1890 et dans laquelle étaient retenus les aborigènes en attente de leur sentence…

blogIMGP2793
Puis, nous nous sommes renseignés sur les sites possibles à visiter dans les Kimberleys en ayant uniquement un van. Mais malheureusement, à moins d’avoir un 4×4 pour aller explorer la fameuse Gibb River Road, peu de choix s’offraient à nous.
La Gibb River Road est une route célèbre en Australie. Car passant en plein milieu de la région des Kimberleys, elle traverse 600 km de paysages somptueux et naturels, parfois accidentés, parfois abandonnés, mais toujours surprenants. Elle réserve aux aventuriers des balades dans des gorges, des grottes, et piscines naturelles.
Elle est particulièrement réputée car elle ne peut se faire qu’en 4×4, étant donné qu’il ne s’agit quasiment que d’une dirt road, c’est-à-dire une route en mauvais état, non goudronnée.
Il faut donc être bien équipé car elle peut s’avérer dangereuse, le fuel ne s’y trouve pas aisément, de même que la nourriture et tout autre équipement, au revoir la moindre civilisation !
Elle promet dans tous les cas une bonne aventure et de sacrées sensations à tous ceux qui se sentent l’âme d’un aventurier et désireux de goûter à la véritable Australie sauvage telle qu’on l’imagine.

Nous trouvions alors fort dommage de passer à côté de tout cela, car pour nous les Kimberleys se sont révélés être une étape essentielle dans ce voyage en Australie, telle que l’aventure, la vraie !
Nous avons alors décidés en une journée de louer un 4×4 tous les quatre, et de partir dans l’après-midi même de notre arrivée à Derby en mini road trip de deux jours à la conquête de ces terres ! 😀

Le plan était d’aller tout d’abord jusqu’à Bell Gorge, un des meilleurs spots de la Gibb, puis de retourner sur nos pas en faisant un crochet par Tunnel Creek et Windjana Gorge.
Nous avons alors roulés jusqu’à la tombée de la nuit où nous avons établi un premier campement pour la nuit, et dormi au milieu des vaches et wallabies.


Puis le lendemain matin, nous sommes partis en direction de Bell Gorge, en nous trompant plusieurs fois de chemin avant d’y arriver. Mais le spectacle en valait le coup ! Pas aussi impressionnante que les gorges de Karijini, celle-ci était tout de même très belle, avec une petite marche facile à travers un décor tropical, et un bon rafraîchissement à l’arrivée !


Nous avons ensuite repris la route pour revenir sur nos pas et nous nous sommes arrêtés à quelques kilomètres des spots à visiter dès le lendemain matin pour y établir le second campement pour la nuit. Celui-ci, à côté d’une rivière presque asséchée, dont nous avions peur qu’elle soit tout de même occupée par des crocodiles ! Heureusement, nous n’avions rien vu hormis de beaux oiseaux et des wallabies.


Le lendemain matin donc, nous arrivons à Tunnel Creek, un tunnel d’environ 1km à faire les pieds dans l’eau dans une grotte, équipés de lampes de poches ou lanternes car entièrement plongés dans le noir. Nous nous attendions alors à ne voir que des chauves-souris, quand plusieurs groupes de personnes croisées dans la grotte nous ont demandés si nous avions vu les crocodiles qui s’y trouvaient au fond sur les berges et dans l’eau. A partir de ce moment, nous étions morts de peur car nous n’en avions encore jamais vu, et il s’agissait de crocodiles sauvages, en liberté, dans le tunnel où nous ne voyions quasiment rien !! O_o


Antoine et moi nous sommes particulièrement chiés dessus, avouons-le, à tel point que nous ne voulions pas continuer et risquer nos vies dans ce tunnel !
A ce moment-là, un couple de jeunes retraités australiens arrive à notre niveau et nous rassure en nous certifiant que les crocodiles d’eau douce (les Freshwater crocodiles) ne sont pas agressifs, et ne vous embête que si vous les embêtez et les approchez de trop près, sans quoi ils ont plutôt tendance à fuir les humains lorsqu’ils nous voient arriver.
L’homme, que nous avons appelés MacGyver, équipé de sa méga lampe torche qui éclairait toute la grotte, nous a même dit qu’il était habitué quant à lui aux crocodiles de mer (les Saltwater crocodiles, les plus dangereux et agressifs) qui habitaient son quartier il y a quelques années de cela. Autrement dit, ceux-ci étaient de la rigolade pour lui !


Nous avons alors décidé de les suivre en se collant littéralement à eux, et surtout à lui, si bien qu’à un moment donné l’homme s’est demandé où était sa femme car nous nous étions carrément intercalés entre eux ^^

blogcrabes (8)
Voici à quoi ressemblait le monstre. Pas très grand, peut-être 1m50 à vue de nez, posé tranquillement sur la berge, nous observant passer à côté de lui en l’épiant. Un autre était présent un peu plus loin dans l’eau. Nous ne faisions pas les fiers à ce moment-là je vous le garanti !

 

Après cette petite aventure insolite et pleine de frayeurs qui restera longtemps gravée dans nos mémoires, nous sommes allés à Windjana Gorge.
C’est un endroit magnifique et impressionnant de par la taille de la gorge, qui est en fait une immense faille dans la roche d’une petite chaîne de montagnes (comme un mur de roches posé en plein milieu de la plaine environnante).
Au milieu de celle-ci passe une rivière, qui est en fait infestée de crocodiles ! En marchant, nous sommes passés tout près de cette rivière et avons donc pu les voir de près. Nous avons même vu des gens prendre leur pique-nique avec un guide aborigène sur la berge, à quelques mètres seulement des crocos !

Puis nous sommes enfin rentrés à Derby pour rendre le 4×4 avec malheureusement un phare avant dont la vitre a explosé sur la route, ce qui nous coûtera la modique somme de $150 AUD s’ajoutant aux frais de location.
Mais quel séjour !! En deux jours on en a pris plein les yeux, on a fait notre premier camping sauvage en Australie, on a découvert des paysages très variés, et on aura eu différentes sensations et émotions se succédant les unes aux autres, dont une bonne dose d’adrénaline que l’on aurait certainement regretté de ne pas avoir eu sans MacGyver !! ^^

 

Théo.