Karijini National Park et la région du Pilbara

Lundi 17/08, l’heure de la réunification a sonnée !

Ça y est, on a quitté la côte pour rejoindre nos amis (Noémie ma collègue du Carnarvon, Jean et Romuald) à Tom Price plus dans les terres, petite ville aux portes du National Park où étonnamment rien n’est très cher. Après un rapide ravitaillement, nous passons notre première soirée ensemble sur une Rest Area (aire de repos) au coin du feu.

Le lendemain, on part pour la journée – ou plutôt l’après-midi le temps de décamper – au parc.
Karijini National Park est le deuxième plus grand parc de Western Australia, et se trouve dans une partie de l’outback australien qui n’a pas volé son nom : Le Big Empty. Il comporte de nombreuses gorges, rivières et montagnes, et offre aux visiteurs des vues à couper le souffle.
Sur le parking, on tombe sur le van d’un couple d’amis de Carnarvon qui avaient commencé leur roadtrip trois jours avant nous. Et c’est lors de la randonnée de la première gorge qu’on les croise.

Les gorges sont magnifiques, on parcourt les failles rouges et sinueuses lors de deux balades, nous menant de cascades en piscines naturelles d’un bleu turquoise bluffant. On marche le long des falaises, et certaines parties ne peuvent se découvrir qu’en continuant la balade dans l’eau glacée !

Le soir venu, notre couple d’amis Roxane et Antoine – alias « Les crabes » – nous rejoignent et c’est reparti pour une sacrée soirée tous autour du feu (et du goon* – mais chhht).

Le lendemain, notre petit groupe du départ est reparti pour une bonne grosse journée entière cette fois dans le parc, mais cette fois, autre ambiance, autre décor. C’est une longue balade qui nous prendra la journée et qui nous mène d’abord autour d’une longue gorge pour en admirer les environs. Puis, nous descendons au fond de celle-ci en la parcourant dans l’autre sens à travers une épaisse forêt tropicale. Nous découvrons au fur et à mesure trois superbes piscines naturelles formées par les roches dans lesquelles nous avons plaisir à nous rafraîchir.

Une fois cette étape terminée, nous avons continué notre route en direction de Broome, en remontant sur la côte et en passant par Port Hedland pour le ravitaillement. Nous recroisons une fois encore les crabes au McDonald, RDV des backpackers. Nous décidons alors de continuer le roadtrip tous ensemble.
De Port Hedland à Broome, c’est une longue route de plus de 600 km qui nous attend, longeant la côte, et traversant le début du Great Sandy Desert.
Il nous faudra bien 2 jours pour la faire, tranquillement.

On s’arrête au passage jeter un œil à 80 Mile Beach pour admirer l’une des plages les plus longues d’Australie et ses milliards de coquillages de toutes sortes.

Puis, dernier stop avant d’arriver à Broome dans une roadhouse pour l’essence, assez atypique dans son genre puisqu’on a pu y observer de nombreux pans et des centaines de grandes chauves-souris volant dans tous les sens.

Affaire à suivre…
Théo.

 

*Goon = Généralement sous forme de cubi, boisson alcoolisée infecte mais la plus abordable pour un backpacker au vu des prix de l’alcool ici. On y trouve souvent des traces d’œuf, de poisson, et d’autres produits insolites. Rend très souvent malade le lendemain, et offre au consommateur une bonne migraine qui lui fera regretter son choix.