« Je conduis une maison !! »

Hello les amis,

Revenons un peu sur ces trois dernières semaines pendant lesquelles, suite à notre infructueuse recherche d’emploi, nous avions décidé de vite nous trouver un véhicule afin de fuir la ville bondée et d’essayer de trouver des jobs à la campagne (dont le fameux Fruitpicking).

Nous avions en premier lieu pensé à un break aménagé qui nous servirait juste à être un peu plus mobiles pour trouver plus facilement du travail en ville et sa périphérie, tout en nous dépannant pour quelques nuits ici et là. Puis, nous avons complètement changé de cap après avoir entendu de nombreux avis et histoires d’autres backpackers quant à leurs parcours. Nous hésitions alors entre le 4×4 et le van, les deux aménagés quoi qu’il en soit, afin d’aller voir plus loin pour le travail, tout en nous disant qu’il y avait moyen d’économiser énormément sur l’hébergement ici en vivant dans son véhicule.

L’avantage du van est d’offrir plus de confort de vie sur le long terme. Un espace plus grand et plus facilement aménageable que le 4×4. Et bien sûr, qui dit rêve Australien de faire le tour du pays et des roadtrip, etc… dit faire le tour en VAN !

van

Le 4×4 quant à lui, est plus pratique sous plusieurs aspects. Il permet d’aller PARTOUT. Et l’Australie étant un pays très sauvage qui offre une nature incroyablement variée, il est souvent préféré des voyageurs car il permet une plus grande variété d’itinéraires. De plus, un avantage également non négligeable par rapport au van, il se fait plus discret en ville lorsqu’il s’agit de dormir dans son véhicule !
Enfin, il est parfois possible de rabattre les sièges arrières pour la partie nuit, et de les remettre en place pour la journée afin de prendre des voyageurs supplémentaires. C’est alors sympa de pouvoir faire la route à plusieurs en proposant des « Lifts » (= covoiturages) et en rencontrant du monde.

Pendant une bonne dizaine de jours nous avons donc enchaîné des « visites » de van et 4×4, en tombant parfois sur de vrais taudis, ou à l’inverse, sur le van de nos rêves.
Et au final, après une belle connaissance du marché acquise grâce à ces visites, nos nombreuses recherches et les échos des uns et des autres, nous avons opté pour le van. Déjà tout aménagé, prêt à partir.
Le fait est que pour avoir un bon 4×4 aménagé, qui soit de qualité, il faut y mettre le budget !!
Le van était plus dans nos prix, et nous a semblé de toute manière plus confortable sur le long terme.

Voici donc Bobby, notre maison sur roue ! :

 

Impeccable à tous les niveaux (*ou presque) :

Le Par buffle (quasi indispensable en Australie avec les milliers de Kangourous suicidaires)
Les barres de toit pour libérer de l’espace dans le van
Le super aménagement avec coin salon et ses coffres de rangement, lit dépliable, coin cuisine à l’arrière…
Les anciens proprios avaient changé pas mal de choses niveau mécanique, et gardé un bon suivi du véhicule.
*Bon, on vous avoue que pour l’aspect esthétique, on aurait souhaité qu’il soit plus discret et passe partout… on a pensé à le repeindre… avant de se rendre à l’évidence : nous n’avons pas le budget pour cela dans l’immédiat. Tant pis, il s’appellera Bobby !

Pas facile de rouler à gauche pour la première fois, au volant d’un appartement qui roule !! Mais on prend vite le coup de main !

DCIM100MEDIA
Bilan de notre petit Bobby après sa première semaine. Pas facile de se garer en ville pour la dernière semaine de boulot de Mika, tout est absolument payant ou à durée limitée à des kms à la ronde:/
Et alors pour dormir tranquilles la nuit, on en parle même pas ! On se planque dans des petites rues discrètes et on essaye de décamper assez tôt le matin car la menace des rangers qui rodent pour te coller des amandes est omniprésente ! Pour ce qui est des sanitaires, on en trouve un peu partout, pour la douche lorsqu’il n’y en a pas, on se débrouille en passant incognito à la dernière auberge où nous étions. Lieu où on y retrouve également nos amis français pour manger ensemble ou passer du temps ensemble.

 

Mika & Théo