Une semaine à Londres : Que faire, que voir ?

Ca y est, je suis de retour de LONDON où j’y ai récemment passé une semaine de folie, entre hostel dégueu mais ambiance de ouf et découverte d’une ville aux mille visages. Pose-toi 2 minutes, je te raconte tout ça 😉 !

Aah les bus rouges à étage, Buckingham Palace, le fameux Tower Bridge et l’indémodable relève de la garde royale… autant de symboles mythiques qui évoquent Londres, une ville qui ne dort jamais. Mais Londres, c’est aussi une des villes les plus cosmopolites et multiculturelles du monde.

En manque de culture anglo-saxonne, ça faisait un bon bout de temps que je souhaitais me rendre dans la capitale britannique et que l’excitation grimpait à mesure de mon départ.
Ni une ni deux, j’embarque mes 2 amis Alex et Seb avec moi pour ce city trip d’une semaine !

Une semaine c’est long pour découvrir une ville. Mais une semaine, quand on parle d’une métropole mondiale d’une superficie de 1 572 km², qui a tant à offrir au niveau touristique ainsi qu’une vie nocturne si animée, on se rend compte que c’est finalement très court et qu’on ne pourra pas tout voir !
La ville est composée de nombreux quartiers aux ambiances très différentes et qui ont tous leur singularité.
Parmi ceux que j’ai pu explorer, je vais vous dire ici quels ont été mes coups de coeur, ainsi que les activités et autres endroits que j’ai aimé.

P1050215- Retouché_

Des quartiers aux ambiances hétéroclites

L’East End : Shoreditch, Spitalfields, Whitechapel

Brick Lane London

Art urbain et style underground, bienvenue dans l’east end !
Anciens quartiers populaires et « craignos » où sont nées les légendes malheureuses de Jack L’éventreur et Charles Dickens, ces quartiers autrefois défavorisés ont abrités de nombreux immigrés et sont devenus depuis peu les nouveaux quartiers en vogue de Londres.
Ici, les soirs de week end c’est la folie été comme hiver, les marchés envahissent les rues, les pubs ouvrent leurs portes et l’ambiance devient folle.
brick lane street art

C’est aussi le quartier de prédilection pour les amateurs d’art urbain et d’ambiance Vintage, notamment autour de Brick Lane, l’artère principale sur laquelle prend place la scène artistique locale. Entre fresques et tags sur les façades, boutiques de seconde main et commerces indiens, c’est un véritable brassage culturel et une ambiance arty qui se dégage de ses lieux. Qu’on aime ou pas, un passage par ses quartiers est immanquable et ne laisse pas indifférent. Perso, je suis totalement fan !
On s’est régalé à faire la chasse au street art, en s’émerveillant devant les oeuvres de nombreux artistes dont certains viennent du monde entier.

Je suis un peu dégoûtée d’être venue dans le quartier le seul jour de la semaine ou le « Nomadic community garden » était fermé 😂. On a quand même pu en avoir un aperçu très sympa et on a pu imaginer l’ambiance festive qui y règne les soirs d’été lorsqu’il est privilégié par de nombreux jeunes qui viennent y « squatter » tranquillement pour y boire un verre entre amis ou se détendre, tout simplement, comme nous l’a raconté un jeune français installé à Londres que nous avons rencontré dans un café non loin.
Et ce café, parlons-en tiens ! Le Cereal Killer Café, un lieu à visiter à part entière xD
Le nom et les photos parlent d’eux-même.
Coup de coeur également pour la boutique de chocolats : Dark Sugars Cocoa House. Une tuerie !!! Le paradis pour les amateurs de chocolat noir et de chocolats chauds qui envoient du rêve !

Camden

CamdenUn quartier hyper vivant, ici pas de chichis ou de faux semblants, ça respire l’authenticité à plein nez. Mais c’est aussi le quartier qui représente à mon goût le plus l’excentricité Londonienne. Il n’y a qu’à voir les façades de la rue principales, décorées d’emblèmes grandeur nature, ainsi que le magasin Cyberdog – une expérience à part entière croyez-moi, ça vaut le détour !! -.
Les marchés y sont nombreux, on y trouve un peu de tout, du vintage, de la street food, de l’artisanal… il y en a ici pour tous les goûts !
C’est aussi un lieu de prédilection pour sortir de jour comme de nuit, et profiter de musique live et des clubs aux ambiances variées de ce quartier branché.
Ce quartier m’a un peu fait penser au Harlem de New York, allez savoir pourquoi…
A ne pas manquer également, les jolies berges du Regent’s canal.

 

The Borough & Southwark

Ici, je craque complètement pour le Borough market : Mon marché préféré !!! 😀 😀 Tout simplement car c’est un marché de street food éééénorme, où l’on y trouve de tout !! Tout comme des produits frais et des spécialités locales. Sa spécificité ? Il se situe juste en dessous des voies de chemin de fer et tram aérien, sous les ponts, habillé de poutres et de structures métalliques à l’ancienne. Une sacrée bonne adresse pour un lunch sur le pouce à prix mini !

 

Non loin de là, au niveau du Tower Bridge, on découvre deux trois rues anciennes, surplombées par des passerelles en fer qui relient les bâtiments, nous rappelant ainsi le passé industriel de Londres.
C’est aussi là que l’on peut se balader sur les rives de la Tamise dont on admire les docks en pleine mutation.
On prend plaisir également à admirer et à se balader sur le Millenium bridge un peu plus loin.
Petite visite bien sympa dans le quartier, et totalement gratuite : Le musée Tate modern : Ce musée d’art moderne et d’art contemporain international vaut le coup d’oeil ! Ne serait-ce que pour observer comment a été transformée cette ancienne centrale électrique désaffectée… Et profiter de la vue panoramique depuis le toit terrasse !

Vue du Tate Modern Londres
Vue depuis la terrasse panoramique du Tate Modern
Covent Garden
Neal's Yard Londres
Neal’s Yard

Mon endroit coup de coeur à Londres : Neal’s Yard. Cette petite cour entourée de bâtiments colorées et de guirlandes lumineuses qui lui donnent un charme fou, sans compter les petites boutiques et café vegan et healthy à souhait, j’A-DORE.
Non loin de là dans le quartier, on y trouve le Covent Garden market, un marché artisanal au style ancien et à l’ambiance chic.
Le quartier regorge également de petites boutiques et boulangeries trop mimi et de pubs à l’ancienne, et l’on peut y visiter également le Royal Opera House.
Parmi les boutiques repérées, je retiens cette trouvaille hasardeuse, The Noble Collection, un magasin – caverne d’Ali Baba – ou l’on y trouve tout un tas de trésors appartenant aux univers des sagas Harry Potter, Le seigneur des anneaux, etc

Soho

Soho Londres

Déchaîné, contrasté, il parait que c’est LE lieu de sortie le week end, le temple du gay-friendly. Je vous avoue que je n’ai que traversé ce quartier plus que je ne l’ai visité, j’y ai essentiellement arpenté les rues de Chinatown à la recherche d’un repas bon marché aux saveurs d’ailleurs.
Mais j’ai été conquise par l’ambiance de ses rues « bordéliques » où les magasins de musiques et bars s’enchainent les uns derrière les autres et les fanions multicolores volent fièrement aux fenêtres.

 

Notting Hill

Rendu célèbre par le film « Coup de foudre à Notting Hill », ce quartier très chic qui se situe derrière Hyde Park est un endroit vraiment charmant, à l’allure bourgeoise mais avec une ambiance village avec ses petits commerces et ses rues en serpentins. Tantôt de belles bâtisses blanches aux poutres au style impérial, tantôt de simples façades sans prétention aux couleurs pastel, on y croise les cortèges de petits élèves dans leur uniforme sortant de l’école et on y découvre de charmantes petites boutiques par ci par là.

A voir aussi à Londres

Hyde Park, un grand parc très beau même en hiver, avec son lac et ses jolies promenades. On s’y sent bien et il y règne une ambiance paisible qui nous fait oublier la frénésie de la ville. On peut passer un bon moment à faire mumuse avec les écureuils, perruches et autres bébêtes….

 

Piccadilly Circus et Oxford Street, pour les shopping addicts !

Ne manquez pas la jolie galerie marchande Burnington Arcade, datant de 1819 et regroupant pas moins de 41 magasins haut de gamme.

 

Le bar et restaurant Sky Garden : Un endroit grandiose et décadent, superbe pour prendre un verre en couple ou entre amis, et bénéficier d’une vue panoramique exceptionnelle sur toute la ville, car comme son nom l’indique, ce jardin est perché au sommet de l’un des plus hauts buildings du centre ville.
Attention toutefois : Il est toujours mieux de réserver un créneau en amont pour être sur de pouvoir y accéder, sinon vérifiez bien les horaires pour les « walk in » c’est à dire les créneaux disponibles pour les personnes n’ayant pas de réservation. Cela pourrait vous éviter une belle déception ;).

La cathédrale St Paul, un symbole immanquable en plein coeur de Londres.

Gare internationale de St Pancras Londres

La gare internationale de St Pancras, dont les façades sont magnifiques, et où on en profite pour passer par la boutique Harry Potter. Si vous avez l’oeil, vous repérerez vite le fameux quai 9 3/4, décor de la saga homonyme. Cependant, levez-vous de bonne heure si vous ne voulez pas faire 3h de queue pour une malheureuse photo !

 

 

 

Le Big Ben….. était en travaux lors de notre venue !! Autant dire qu’on ne voit vraiment rien du tout de l’édifice si ce n’est, tout de même, sont horloge qui sort d’un côté des échafaudages. C’est bien dommage, on ne l’a pas entendu sonner, d’autant que l’édifice sera en rénovation encore jusqu’en 2021.

Les bus rouge à étage
Vous avez toujours rêvé de vous balader dans Londres perché à l’étage des célèbres bus rouges Londoniens ? Figurez-vous que vous n’avez nul besoin de prendre les bus touristiques payants et qu’on se le dise, chers ! Puisque quasi tous les bus du réseau de transports publics sont comme cela ! Alors préférez le bus plutôt que le métro pour vos déplacements quotidiens pour vivre l’expérience à fond 🙂

Sur les berges de la Tamise

Et pour l’hébergement ?



Booking.com

Nous avons séjourné à l’auberge de jeunesse Clink 78, sur King’s Cross Road, à 10 min des gares centrales et internationales de King’s Cross et St Pancras. Très bien placée donc.
J’ai été d’abord très étonnée de voir le peu d’auberges de jeunesse se situant dans l’hyper centre de la ville… pour ainsi dire, sur la période que je cherchais et pour une semaine je n’en ai vu… aucune. Elles se situaient toutes dans les quartiers périphériques du centre et au delà. L’hyper-centre étant réservé aux hôtels et autres « luxueux » établissements. Pas de place pour les backpackers !

Cette auberge à le mérite d’être vraiment accessible en termes de tarifs, pour vous dire, je ne m’attendais pas à payer 12€/ nuit dans cette ville dont le coût de la vie et spécifiquement le logement sont réputés si chers !
Il y a ici une bonne ambiance, en tout cas pour ma part j’ai passé une excellente semaine dans cette auberge, malgré la mauvaise surprise de mon dortoir à mon arrivée. Je ne vais pas vous déblatérer ça ici car ce n’est pas le but, un petit conseil cependant, dites leur juste à la réservation que vous ne souhaitez pas une chambre au « basement », cela vous évitera bien des déconvenues.
Le fait qu’il y ai un bar intégré dans le backpack, où de nombreuses activités sont organisées tous les soirs pour aider les gens à faire connaissance contribue largement au climat très « social » de cette auberge. De plus, un petit déjeuner est proposé pour 4£ sur place, difficile de trouver moins cher ailleurs si l’on a pas le temps de faire les courses.

J’espère que cet article vous aura donné envie de visiter Londres et vous aura donné des idées d’activités à faire et surtout de lieux à visiter. Je trouve que c’est une ville qui se visite aussi bien l’été que l’hiver, par beau temps ou sous la pluie. Londres est entière, cosmopolite et aux ambiances multiples. Elle réserve bien des surprises et il y a toujours quelque chose à y faire, on est pas prêts de s’y ennuyer ! Cette courte semaine m’a donné très envie d’y revenir au plus vite pour en voir plus. Et quelle aubaine, il s’agit sans doute de l’une des destinations les moins chères au niveau des vols depuis la France ! 🙂

 

–> Get your guide !
Londres, Un grand week-end, édition 2019. Pratique pour décortiquer Londres par quartiers et en saisir toutes les spécificités 😉