Keep Curioous, Fleur & Greg nous ouvrent les yeux sur le monde qui nous entoure

Tous deux trentenaires, Fleur et Gregory forment un duo d’aventuriers hors du commun. La rencontre fortuite entre une réalisatrice en herbe et un acteur en devenir, liés par leur amour du voyage et du partage, a conduit à la naissance d’un projet singulier tout à leur image : « Keep Curioous ».

 


Ces deux rêveurs qui se sont connus il y a 9 ans, ont décidé après moult pérégrinations de se lancer ensemble dans une aventure un peu folle en créant le projet Keep Curioous en mai 2018. Il s’agit d’une web-série sur Youtube qui mêle documentaire et vlog voyage, puisqu’ils nous racontent leurs expériences autour du monde à travers leurs voyages et leurs rencontres, sur un ton frais, original et éducatif, le tout agrémenté d’une bonne touche d’humour.
Je les ai découvert assez récemment et je les ai tout de suite trouvé irrésistibles 😀
Alors quoi de plus naturel que de vous partager ce coup de coeur et de vous présenter ce couple qui a osé quitter un style de vie conventionnel pour se créer la vie dont ils ont toujours rêvé !

Leur chaîne youtube compte après seulement 7 mois d’existence, 377 abonnés et 21 700 vues sur plus d’une vingtaine de vidéos.
Immersion dans la peau d’un cowboy de l’outback, entrainement avec un vrai Ninja, réalisation de paris un peu loufoques comme boire du lait de dromadaire ou manger des insectes, nos reporters de l’extrême ne reculent devant rien pour nous faire rire et nous en mettre plein la vue ! Si bien que Greg est allé jusqu’à se faire tatouer par un vrai maori en Nouvelle Zélande ! 

Leurs vidéos mêlent habilement reportages, interviews et belles images qui font rêver, le tout, de manière très professionnelle et intéressante. Greg et Fleur nous embarquent dans les coulisses de leurs tournages et n’hésitent pas à se dévoiler, ce qui les rend d’autant plus attachants qu’ils restent vrais et authentiques, et ça franchement, ça fait plaisir à voir !

Nos reporters en herbe sont aussi présents sur Instagram (@keepcurioous) et sur Facebook où ils régalent leur communauté grandissante de jour en jour. N’hésite pas à y jeter un oeil !

Il sont aujourd’hui auto-entrepreneurs et nomades à plein temps, puisqu’ils voyagent depuis plusieurs années déjà et ont la chance de vivre leurs rêves de cinéastes.

Je t’imagine bien te poser tout un tas de questions sur ce couple au projet ambitieux et au style de vie original. Comment ont-t’ils eu l’idée de ce projet ? Comment font-t’ils pour vivre de leur passion ?

Figure toi que je me suis posée les mêmes questions, alors je leur ai tout simplement demandé, et c’est avec enthousiasme qu’ils se sont prêtés au jeu.

C’est Fleur qui se fait porte parole pour cette interview.

keep curioous projet

Parlez-nous un peu de vous, qui se cache derrière ce projet ?

Comment vous êtes-vous connus ?

« Je (- Fleur -) suis originaire d’Auvergne et Greg de Lorraine. On s’est rencontrés il y a 9 ans sur un tournage, car nous étions tous les deux acteurs, mais il a fallu plusieurs années pour que la magie opère ! 🙂
Cela fait 5 ans maintenant que nous sommes ensemble et tout à commencé à Bali. »

Le voyage, une grande histoire d’amour pour vous ?

« Notre histoire à commencé en voyage, à Bali. J’y étais car j’avais l’envie de faire un documentaire sur un village dans lequel j’ai habité un temps et Greg m’y a rejoint car de son coté il était à Jakarta suite à un tournage. J’ai découvert qu’il était autant passionné de voyage que moi.
Du coup, après plusieurs mois ensemble à Bali, petit à petit à notre retour à Paris, on s’est séparés de notre appartement, des nos biens, et on a décidé d’aller explorer le monde pour une durée indéterminée !
Ensemble on a été en Indonésie, Italie, Australie, Japon, Inde, Thaïlande, Nouvelle Zélande et ce n’est qu’un début 🙂 »

Vous définiriez vous comme des addicts du voyage ?

« Je pense oui… enfin d’une certaine façon. Nous sommes toujours très excités et heureux de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture. Mais ce qui est très drôle aussi, et qui n’était pas attendu, c’est qu’après 3 ans sans domicile fixe, on ressent aujourd’hui le besoin de s’enraciner de nouveau et on ressent parfois le mal du pays, ce que l’on ne pouvait pas imaginer avant !
Du coup, on a modifié nos plans, car on vit beaucoup au feeling, et on a décidé de se réinstaller en France pour repartir en voyage par intermittence et apprécier l’experience pleinement. Du moins c’est notre façon de voir les choses aujourd’hui. »

Votre parcours scolaire et pro avant Keep Curioous ?

« On a tous les deux fait des écoles de théâtre après notre Bac, on a toujours été dans le milieu audiovisuel. »

interview keep curioous bull rider
Greg dans les coulisses des Bull Riders professionnels

On est bien curieux d’en savoir plus sur votre projet Keep Curioous !

Comment ce projet est-il né ? Quelles étaient les motivations qui vous ont poussé à sa réalisation ?

« Keep Curioous est né de l’envie de partager ce qui nous émerveillait, nous fascinait et nous bouleversait au cours de nos voyages. Quand Greg m’a rejoint à Bali et que je l’ai vu interagir, rencontrer, partager avec les locaux, j’ai trouvé l’experience 10x plus intéressante à filmer que le documentaire que je construisais. Du coup j’ai changé d’angle 🙂
On a mis beaucoup de temps à partager nos vidéos sur Youtube mais on est très contents de l’avoir enfin fait car maintenant Keep Curioous existe et évolue chaque jour avec nous. »

Quelle est sa mission ?

« Son objectif c’est de rendre les gens curieux de ce qui se passe ailleurs, de découvrir d’autres façons de faire, de vivre, de voir mais surtout de rencontrer l’autre car on pense que la différence est une richesse. »

Combien de temps de préparation vous a-t’il fallu avant de vous lancer ?

« Difficile à dire car on a quitté notre appartement à Paris il y a 3 ans mais les voyages se sont amplifiés petit à petit.. d’abord 1 mois par ci, puis 2 mois par là. Puis après plusieurs mois de voyage, on a pris un Working Holidays Visa en Australie pour avoir un pied à terre où travailler avant chaque nouveau voyage.
On a toujours filmé en voyage mais on n’était pas sûrs de la destination de ces images. Ça a été tout un processus. Puis il a suffit d’une soirée, à Manly en Australie, où après des mois de travail plutôt éreintants… On a craqué et décidé de se lancer pleinement dans la vidéo et le voyage. On a pris tout l’argent qu’on avait mis de côté puis on a fait un plan. 6 mois après, Keep Curioous était né ! »

Et niveau financement, avez-vous trouvé des partenaires ou sponsors pour supporter votre projet avant de partir ? 

« Pour l’instant on finance Keep Curioous nous-même. Et étant en plein voyage, tournage et montage, on a peu de temps pour chercher des sponsors ou partenaires pour le moment. Mais c’est définitivement quelque chose que l’on va faire en rentrant, dans quelques mois, ce serait génial d’avoir du soutien ! 🙂 »

Comment faites-vous pour financer ce projet par vous-même ?

« Notre truc c’était surtout de bosser à la ferme en Australie (toujours la même car on est devenus amis avec le fermier), et à chaque fois qu’on travaillait 3 mois on arrivait à se créer une bourse de 7000 euros. On a répété ça 3 fois. »

Question plus technique, combien de temps vous prend la réalisation de vos vidéos ?

« Ça dépend du sujet, certaines vidéos sont plutôt rapides : 3h de tournage et 2 jours de montage et post prod. D’autres plus longues… 3 jours de tournage et 1 semaine de montage et post prod. Et puis tout dépend surtout de la disponibilité des intervenants et parfois on attends plusieurs jours voir semaines sans savoir si le tournage va être possible, quand, avec qui…etc. Il faut être flexible. »

Interview Keep Curioous Fleur
Fleur, la réalisatrice du duo Keep Curioous

Savoir mêler vie pro et vie perso…

Vous avez la chance de vous être trouvés et de vivre cette passion ensemble, mais n’est-ce pas compliqué de concilier vie de couple et vie professionnelle quand on est finalement H24 ensemble, surtout dans le cadre bancal du voyage ?

« Franchement, pour nous ça ne l’est pas. On s’entend extrêmement bien, et on adore ce qu’on fait. Bon il a fallu un peu de temps pour que chacun trouve sa place et son rôle dans Keep Curioous car après le tournage, Greg est aussi avec moi au montage et en post prod. Mais aujourd’hui on a réussi a bien définir qui fait quoi, pourquoi et comment. On s’est servi des qualités de chacun pour être le plus efficace et cohérent. On est très différents Greg et moi dans le travail du coup, il a fallu être malin pour que chaque tâche corresponde bien à l’un ou à l’autre.

Greg par exemple est très précis et il fait les choses lentement mais parfaitement, il a aussi beaucoup d’endurance dans le travail. Je suis plus rapide, efficace mais impatiente, j’ai des facilités à organiser et visualiser, mais mon travail est beaucoup moins précis et complet que celui de Greg. Du coup on apprend l’un de l’autre.

Mais c’est vrai que tous les jours je suis tellement reconnaissante d’avoir Greg pour partager tout ça avec moi, c’est le plus important au final de partager tout ça avec ceux qu’on aime 😊 »

Vous êtes aujourd’hui auto-entrepreneurs et vous qualifiez de « nomades ». Mais ce style de vie n’implique-t’il pas de contraintes ?

« Ahahah ne m’en parle pas.. On est en plein dans la vie nomade !
Pour ma part je ne me vois plus salariée
J’aime trop gérer les projets, même si en vrai c’est plus de boulot. Franchement, avec Greg on ne prend pas de jours off, dans le sens où on est soit en tournage soit en montage. Tous les jours plus de 12 heures par jour haha. Mais à la fois on est tellement passionnés qu’on ne pense même pas à prendre de jour de congé. Et puis on ne s’ennuie pas ! Il y a toujours de nouvelles idées, des choses à régler, de nouvelles personnes à rencontrer…

Et niveau rémunération hé bien… pour l’instant on se finance nous-même alors on se sert de l’argent qu’on a économisé. »

Vos projets après l’aventure Keep Curioous (d’ailleurs, combien de temps allez-vous nous régaler avec ce projet? 😉)? Allons-nous vous voir un jour sur le petit écran ?

« Pour l’instant on ne voit pas de fin à Keep Curioous car on a maintenant décidé de s’investir à 100% dedans. On était sur les routes jusqu’à ce mois de décembre, en Nouvelle Zélande, Indonésie, Cambodge, Inde, mais on va revenir chercher notre maison en France avant de repartir ! Ça parait bizarre, mais après de longs mois voir années à ne plus avoir de chez nous, on ressent le besoin de s’enraciner pour mieux repartir en voyage.
On veut donc se réinstaller à Paris dans un premier temps pour avoir un chez nous, un bureau de montage et nos proches à nos côtés. On va continuer de voyager mais certainement 1 mois sur 2, ou 1 mois sur 3, selon les sujets qui nous intéressent. On va aussi continuer Keep Curioous en France car notre pays a tellement à partager ! Nous voir sur un petit écran ? On en serait ravis ! 🙂 »

Avez-vous un message que vous aimeriez faire passer aux gens qui vous liront ?

 » Si il y avait un message que l’on aimerait faire passer et qui m’a toujours guidé c’est de faire ce qui nous rend vraiment heureux dans la vie. Je suis convaincue que chaque personne est 100x plus performante, créative, motivée et positive quand elle fait quelque chose qu’elle aime, qui lui ressemble et qui lui donne ce sentiment d’avoir un objectif de vie, un rôle à jouer, une passion à partager.
Ce n’est pas toujours évident de se lancer dans ce que l’on aime vraiment car déjà il faut le trouver (ça arrive d’être perdu et de ne plus savoir ce qui nous fait vibrer), puis une fois que l’on sait ce que l’on a envie de faire, il faut s’organiser, se donner les moyens et puis faire le grand saut, gérer nos peurs, nos doutes mais aussi ceux des autres, car ils en ont souvent aussi pour nous.
C’est effrayant autant qu’excitant, d’ailleurs ça le reste, le chemin est plein de moments de doutes, de remises en questions mais aussi de moments de pur bonheur et d’épanouissement. Et puis au final, on l’aura fait, c’est ça qu’on se dit!
Se créer la vie qu’on rêve de vivre et de ne pas se mettre dans les cases.
On ne sait pas ce que ça donnera mais on apprend, on évolue, et on se rapproche de ce qui nous fait vibrer un peu plus chaque jour et ce n’est pas du temps perdu, c’est un apprentissage. Le pire pour moi ce sont les regrets. »